Actualités

Il est déconseillé de nourrir les canards

mercredi le 11 janvier 2017
Modifié à 0 h 00 min le 11 janvier 2017
Par Michel Thibault

mthibault@gravitemedia.com

Une trâlée de canards colverts passe l’hiver à Châteauguay depuis quelques années.

Les oiseaux profitent d’une section de la rivière Châteauguay qui ne gèle pas. Et d’un approvisionnement en nourriture assuré par des citoyens. Le geste qui se veut généreux n’est toutefois pas recommandé. «Comme le cerf de Virginie ou tout autre animal sauvage, le MFFP déconseille de nourrir les oiseaux comme les gens semblent le faire. Les animaux ont tout ce qu’il faut pour survivre et se nourrir sans l’aide des humains», indique Jacques Nadeau, porte-parole du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Nature-Action abonde dans le même sens. Nourrir les canards peut leur causer du tort, fait valoir l’organisme sur son site internet. «Le pain qu’on lui donne n’est pas dans sa diète alimentaire. Le canard, ayant l’impression d’avoir mangé à sa faim, n’ira pas chercher d’autres aliments nécessaires à son bon développement. Aussi, le nourrir lui enlève sa peur instinctive de l’humain et lors des périodes de chasse, il devient plus facile à abattre», explique-t-il.

Les canards alimentés par les humains peuvent cesser de migrer l’hiver et oublier comment se nourrir eux-mêmes. Si l’être humain arrête de leur servir à manger, ils peuvent en mourir, observe Nature Action.  

Joie et déplaisir

La présence de la multitude de canards dans le secteur de la jonction du boulevard Salaberry Sud et de l’avenue de la Verdure fait la joie de plusieurs passants. Il arrive aussi qu’elle irrite les automobilistes. Les oiseaux se reposent parfois au beau milieu de la rue.