La collecte des déchets organiques coûtera environ 46 $ par porte

Par Michel Thibault
La collecte des déchets organiques coûtera environ 46 $ par porte
(Photo : Archives)

(English follows) La collecte des déchets de table, feuilles mortes et autres résidus organiques reviendra à environ 46 $ par porte la première année pour la MRC de Roussillon et la MRC de Beauharnois-Salaberry. En contrepartie, la facture de l’enfouissement va diminuer.

Les citoyens des 18 municipalités qui font partie du territoire disposeront d’un bac brun à compter de l’automne 2019. Les matières recueillies seront compostées en attendant la mise en service de l’usine de biométhanisation projetée par les deux MRC à Beauharnois.

À lire aussi : Collecte des matières organiques dans toutes les villes de la région en 2019

La MRC de Beauharnois-Salaberry a accordé à l’entreprise Col Sel Transit Inc. du Groupe TIRU le contrat de collecte, transport et traitement des matières organiques pour un montant estimé de 1,7 M $ pour la période du 30 septembre 2019 ou 29 septembre 2020. Le coût est approximatif puisque le nombre de collectes, d’unités d’occupation et le tonnage sont sujets à confirmation, selon la résolution pertinente adoptée par les maires.

De son côté, la MRC de Roussillon a octroyé le contrat à Complexe Enviro Connexions pour une valeur estimée de 2,9 M $ pour la même période d’un an. «Ce prix varie en fonction du nombre d’unités d’occupation qui seront desservies et de la quantité de la matière organique traitée», précise Mélanie Cloutier, porte-parole de la MRC.

Le total de 4,6 M $ pour les deux MRC, qui comptent 100 000 ménages, représente 46 $ par porte. Le coût final pour les villes sera moindre puisque les matières déposées dans le bac brun n’iront pas au site d’enfouissement. Lequel commande un tarif de plus de 100 $ la tonne métrique.

Compostage à Lachute

Le contenu des bacs bruns des citoyens des deux MRC sera traité à Lachute sur un site de compostage autorisé de la firme GSI Environnement, une division d’Englobe.

Une certaine quantité du compost produit sera redistribuée aux citoyens par l’entremise des écocentres à de périodes déterminées, fait part Guy Longtin, porte-parole de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

360 municipalités

Les citoyens de 360 municipalités au Québec ont un bac brun, selon Recyc-Québec.

Capture d’écran

 

 

 

 

 

 

 

 

Organic garbage collection will cost about $46 per household

Michel Thibault Translation Dan Rosenburg
mthibault@gravitemedia.com

The collection of table scraps, dead leaves and other organic residue will come to about $46 per door during the first year for the De Roussillon and Beauharnois-Salaberry MRCs. On the other hand, the bill for garbage burial is going to diminish.
The citizens of 18 municipalities who form part of the territory will have access to a brown bin as of the fall of 2019. The materials picked up will be composted while awaiting for the putting into service of the biomethanisation projected by the two MRCs in Beauharnois.
The Beauharnois-Salaberry MRC awarded to the Col Sel Transit Inc. enterprise off the Groupe TIRU the contract of collecting, transport and treatment of organic materials for an amount estimated at $1.7 million for the period dating from September 30, 2019 to September 29, 2020. The cost is approximate since the number of collections, units of occupation and tonnage are subjects to be confirmed, according to the pertinent resolution adopted by the mayors concerned.
From its standpoint, the De Roussillon MRC granted the contract to Complex Enviro Connexions for a value estimated at $2.9 million for the same one-year period. ‘’This price varies according to the number of units of occupation that will be serviced and the quantity of the organic matter treated,’’ specifies MRC spokesperson Melanie Cloutier.
The total of $4.6 million for the two MRCs, which includes 100,000 households, represents $46 per door. The final cost for the cities will be lower since the materials placed in the brown bin will not go to a burial site. That would require a tariff of over $100 per metric tonne.

Composting at Lachute
The content of the brown bins from citizens of the two MRCs will be treated at Lachue at a composting site authorized by the GSI Environnement firm, a ivision of Englobe.
A certain quantity of compost produced will be redistributed to the citizens through the intervention of the ecocentres at periods to be determined, explains Guy Longtin, a spokesman for the Beauharnois-Salaberry MRC.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de