La collecte des ordures remaniée pour économiser

Par Michel Thibault
La collecte des ordures remaniée pour économiser
Le bac roulant obligatoire à Beauharnois.

Les citoyens de Beauharnois composent avec de grands changements cet automne concernant les vidanges.

En vue du traitement des déchets de table, résidus verts et feuilles mortes par une usine de biométhanisation à compter de 2017, le conseil municipal dirigé par le maire Claude Haineault a radicalement changé la collecte des ordures. Question d’économiser. L’objectif est d’absorber la facture de la biométhanisation estimée à 50 $ par porte.

Collecte mécanisée

Pour réduire les coûts, la collecte des rebuts a été automatisée à Beauharnois. Depuis le premier octobre, les citoyens de cette ville doivent déposer leurs déchets dans un bac roulant prévu à cet effet. Un camion effectue la collecte à l’aide d’un bras mécanique. Comme l’opération requiert moins de personnel, elle coûte moins cher.

Les rebuts destinés au dépotoir se retrouvent aussi limités. Les éboueurs ne recueillent rien d’autres que le contenu des bacs. Un sofa, un matelas ou un paquet de branches placés à côté ne seront pas embarqués contrairement à auparavant. De la sorte, la Ville escompte une baisse du tonnage de matières envoyées au site d’enfouissement. Comme l’enfouissement se paye en fonction du poids, il en résultera des économies.

La mesure vise à inciter les citoyens à se débarrasser de leurs gros rebuts ou encore des matériaux de construction périmés à l’écocentre de la municipalité.

Les Beauharlinois sont aussi encouragés à recycler davantage papier, carton, verre et plastique.

Une semaine sur deux

Toujours pour épargner, la collecte des ordures ménagères s’effectue une semaine sur deux à Beauharnois durant l’hiver, soit du 1er octobre au 1er mai.

150 000 $

En optant pour la collecte mécanisée et moins fréquente, la Ville de Beauharnois réalise une économie de 150 000 $ sur trois ans, selon le maire Claude Haineault. Transport Rolland Chaperon, de Salaberry-de-Valleyfield, a obtenu le contrat de la collecte pour la période du 5 octobre 2015 au 28 septembre 2018 avec une soumission de 742 710 $.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de
trackback

[…] 2015 au 28 septembre 2018. Ce montant représentait toutefois une économie de 50 000 $ par an, indiquait le maire d’alors, Claude Haineault. La Ville avait obtenu des offres à la baisse en optant pour la collecte automatisée et en […]