La ligue midget AAA dit avoir été proactive dans le dossier de Patenaude

Par Valérie Lessard
La ligue midget AAA dit avoir été proactive dans le dossier de Patenaude
(Photo : Depositphotos)

Invité à réagir aux accusations de nature sexuelle envers des joueurs de la  ligue midget AAA déposées contre Charles-Olivier Patenaude, le président de la Ligue Yanick Lévesque souligne que son organisation a brisé tout lien contractuel dès qu’elle a été informée du signalement à la police. 

À lire aussi: Charles-Olivier Patenaude face à la justice 

Charles-Olivier Patenaude

Les faits reprochés à M. Patenaude impliquent quatre personnes dont trois d’âge mineur et seraient survenus entre décembre 2018 et avril 2019.  Il aurait transmis des images sexuellement explicites par des moyens de télécommunication, aurait demandé des images intimes en retour et aurait menacé un plaignant d’avoir une relation sexuelle pour obtenir un emploi, précise la dénonciation. Des sources indiquent que les plaintes proviendraient de hockeyeurs de la Ligue de hockey midget AAA.

Au moment des faits allégués, le Châteauguois avait des contrats de communication et de marketing pour des événements précis dans la Ligue midget AAA.

«Aussitôt qu’on a été mis au courant, nous avons rompu les liens avec lui, saisi son matériel de travail et remis le tout à la police. Nous avons collaboré à l’enquête», mentionne M. Lévesque.

Ce genre de situation est pris très au sérieux souligne le président de la Ligue. Un programme de parrainage policier est offert dans chacune des équipes pour faire de la prévention, mais aussi pour offrir une ressource aux jeunes qui souhaiteraient parler à une personne de confiance.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de