L’aéroglisseur de retour à Châteauguay jeudi matin

L’aéroglisseur de retour à Châteauguay jeudi matin

La Cour à bateaux dégage un espace sous le pont de la Sauvagine jeudi matin.

Crédit photo : Michel Thibault

L’aéroglisseur de la Garde côtière canadienne sera de retour à Châteauguay jeudi matin. Il est attendu entre 10h30 et 11h.

L’appareil n’a pu compléter, mercredi, sa mission de casser la glace dans l’embouchure de la rivière Châteauguay. Il ne pouvait passer sous le pont de la Sauvagine, l’espace entre le couvert blanc et la structure de béton n’étant pas suffisant.

Jeudi matin, un bateau de l’entreprise la Cour à bateaux s’activait dans le secteur pour dégager la glace. «On va donner un espace de 50 pieds à l’aéroglisseur. Il faut qu’il puisse se déplacer sur son coussin d’air. Il ne faut pas qu’il touche à la glace», a expliqué Ben Favreau, propriétaire de la Cour à bateaux, qui donne un coup de pouce à la libération de la rivière depuis de nombreuses années.

L’aéroglisseur doit fracasser le couvert blanc jusqu’au pont des Adirondacks, qui l’empêche d’aller plus en amont. Comme chaque printemps, une grue excavatrice poursuivra le travail entre la structure ferroviaire et le parc Laberge. Les manoeuvres visent à prévenir les inondations.

 

Commenter cet article

avatar