L’ancienne administration de Beauharnois pointée du doigt par le Commissaire à l’intégrité municipale

L’ancienne administration de Beauharnois pointée du doigt par le Commissaire à l’intégrité municipale

Le futur cente de distribution d'Ikea à Beauharnois.

L’administration de l’ancien maire de Beauharnois Claude Haineault est pointée du doigt dans une lettre datée du 29 novembre du Commissaire à l’intégrité municipale et aux enquêtes, du ministère des Affaires municipales.

À la suite d’une plainte, le Commissaire Richard Villeneuve indique dans sa missive envoyée à la Ville qu’«aucune somme provenant de la vente de terrains» à Ikea «n’a été affectée en réduction de l’emprunt» de 30 M $ pour acheter des terrains d’Hydro-Québec et les doter d’infrastructures. «L’intégralité de cette somme a plutôt été versée par l’ancienne administration au fonds général de la Ville et utilisé à d’autres fins», écrit le Commissaire. Selon la loi, informe la lettre, l’argent aurait dû servir à rembourser une partie de l’emprunt. La municipalité doit corriger la situation. «Nous invitons la Ville à consulter ses conseillers juridiques et ses comptables afin de déterminer les correctifs à mettre en oeuvre pour se conformer à ses obligations légales», avise le Commissaire.

À la suite de son arrivée à la mairie, Bruno Tremblay avait reproché à l’administration précédente de ne pas avoir utilisé l’argent provenant de la vente de terrains pour diminuer les emprunts de la Ville, une exigence de la loi, avait-il soutenu.

En entrevue au Soleil de Châteauguay, en juin 2018, Claude Haineault avait réfuté ses affirmations. Selon lui, il n’avait pas à rembourser les emprunts de 30 M $ pour les infrastructures au fil de la vente de terrains mais sur un horizon de cinq ans. Une formule tout à fait conforme aux lois, avait-il assuré.

Le Commissaire questionne aussi la vente par l’ancienne administration d’un immeuble au prix d’un dollar «sans exiger de contrepartie» et qui «n’aurait pas fait l’objet d’un avis public». Selon la loi, l’aliénation de tout bien par une municipalité doit se faire à titre onéreux, observe-t-il. Le Commissaire précise, cependant, que seul un tribunal pourrait se prononcer sur la légalité de la vente.

3
Commenter cet article

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Kalel kentLise ChampagneChantal Recent comment authors
Chantal
Invité
Chantal

Les absents ont toujours tords! Il est facile d’énoncer ce que l’on veut lorsque lancien maire n’est plus là pour se défendre. Peu importe sil ait fait faux pas sur certaines choses vous m. Tremblay vous avez fait quoi comme nouveaux projets, etes allé cherché quelles genres de subventions faites évoluer la ville de quelle manière depuis que vos lauriers occupent la prestigieuse chaise de maire. A part avoir critiqué si je puis m’exprimer ainsi l’opposition il y a pas de belles évolutions.

Lise Champagne
Invité
Lise Champagne

Tout à fait d’accord avec Chantal. À part de se plaindre contre l’ancienne administration qu fait-il pour que nous restions une Ville attirante? Ont ne fait pas d’omettre sans briser des œufs, Mr Tremblay avez vous paye comptant votre maison ou votre voiture? La même chose s’applique pour touts investissements. Nous étions bien partis pour l’évolution de la Ville. Nous étions fiers d’accueillir de nouveaux résidents et commerçants. Vous nous faites régresser

Kalel kent
Invité
Kalel kent

Wala le pourquoi de la hausses de vos taxes, encore une fois le contribuable qui paye la notes.
Gang de tdc !!!