Le Bloc Québécois en rupture dans Châteauguay-Lacolle

Le Bloc Québécois en rupture dans Châteauguay-Lacolle

Michel Blondin, tenant une affiche du Bloc Québécois, lors de l’élection de l’exécutif du parti dans Châteauguay-Lacolle en juillet 2018.

Crédit photo : Gracieueté

À quelques mois des élections fédérales, le Bloc Québécois affiche une ligne de fracture dans Châteauguay-Lacolle.

Les membres de l’exécutif bloquiste local ont été avisés par le parti que leur circonscription était mise en tutelle. «Cette tutelle est effective dès maintenant», indique Yves Perron, président du Bloc Québécois, dans une lettre datée du lundi 11 mars, dont Le Soleil de Châteauguay a obtenu copie. La décision a été prise à une rencontre du «Bureau national» à la permanence du Bloc Québécois le 7 mars, précise la missive. Aucune justification n’est fournie.

Démission en bloc

Maintenant ex-président du Bloc dans Châteauguay-Lacolle, Michel Blondin a annoncé jeudi la démission des cinq membres de l’exécutif de la circonscription. Selon lui, le geste visait à l’écarter du congrès du parti prévu en fin de semaine à Sorel-Tracy et à l’empêcher d’y prendre la parole. Ce, parce qu’il désapprouve l’approche du Bloc. «Les députés ont avoué qu’ils étaient contre la promotion de l’indépendance à Ottawa. Nous on veut faire la promotion de l’indépendance», affirme celui qui est l’un des membres fondateurs du Bloc Québécois. Il reproche aux dirigeants du Bloc et du Parti Québécois d’avoir perdu de vue la souveraineté. «Nos élites ont dévié de la direction en devenant des référendistes plutôt que d’agir. Ils se sont donné l’objectif d’un bon gouvernement plutôt que d’en sortir», a-t-il affirmé.

Ex-vice-président, Marc Gagnon renchérit dans un communiqué : « Le parti fait des beaux programmes, mais ne les applique pas. Il détourne le sens du mandat de faire du Québec un pays en une partie de promenade de complaisance à Ottawa. En 2019, ce n’est plus acceptable. »

«On pense à faire une action commune. Il n’y a rien d’exclu, y compris partir un parti», a déclaré Michel Blondin.

Le Bloc Québécois compte environ 250 membres dans Châteauguay-Lacolle, selon lui.

Des appels du journal au Bureau national du Bloc Québécois et un courriel étaient sans réponse au moment de publier.

Commenter cet article

avatar