Les Grenadiers se préparent pour les séries éliminatoires

Les Grenadiers se préparent pour les séries éliminatoires

Logan Nutbrown transporte la rondelle contre le Rousseau-Royal de Laval-Montréal.

Crédit photo : Andrew Clark

Les Grenadiers de Châteauguay se retrouvent dans le dernier droit de leur saison régulière et se préparent pour les séries éliminatoires qui se mettent en branle le 26 février dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec. 

Il reste deux matchs à la saison régulière soit vendredi soir contre les Estacades de Trois-Rivières au Centre multisport de Châteauguay et dimanche après-midi au Sportium de Sainte-Catherine contre les Riverains du Collège Charles-Lemoyne. 

Présentement juchés au 10e rang du classement général, avec 48 points en 40 matchs, les Grenadiers peuvent encore grimper au classement tout comme ils peuvent descendre. 

Pour l’instant, le casse-tête de l’entraîneur-chef réside dans la gestion de ses effectifs, alors que l’infirmerie ne dérougit pas. 

« On donne des congés à nos joueurs et on réévalue notre personnel. Il y a un règlement qui dit que les joueurs rappelés ne peuvent pas jouer plus de 10 matchs avec nous. On est à se faire une liste des joueurs qu’on va pouvoir rappeler si on commence les séries avec des joueurs blessés », a déclaré l’entraîneur chef Éric Lecompte après la partie de samedi dans une vidéo mise en ligne par les Grenadiers. « Bref, c’est de la gestion de personnel, de ne pas surtaxer nos joueurs avant les play-offs. » 

Les Grenadiers ont disputé deux rencontres le 1er et le 2 février. Ils ont subi des défaites de 3 à 2 et de 7 à 4 contre les Gaulois de Saint-Hyacinthe et contre le Rousseau-Royal de Laval Montréal respectivement. 

Bute motive les joueurs  

Avant la rencontre de samedi, les joueurs des Grenadiers ont rencontré dans leur vestiaire le boxeur Lucian Bute, qui était au Centre multisport pour rencontrer les partisans.  

Modèle de persévérance et de ténacité, le boxeur d’origine roumaine a livré ce message lors de son allocution aux joueurs. 

« Le talent c’est 20% à 30% le reste c’est le travail. Si vous travaillez bien au gymnase et sur la glace, vous allez avoir les résultats que vous voulez sur la glace. Ne lâchez pas, la persévérance va être votre crédit », a-t-il dit.  

Commenter cet article

avatar