L’esprit sportif à son plus haut niveau aux Olympiques spéciaux

L’esprit sportif à son plus haut niveau aux Olympiques spéciaux

Les courses de raquette se sont déroulées par une température splendide, samedi, à l’école de la Baie-Saint-François.

Crédit photo : Pierre Langevin

La détermination et le désir de vaincre sont omniprésents sur le visage des athlètes qui veulent monter sur le podium à la Finale québécoise des Jeux Olympiques Spéciaux. Mais avant tout, c’est l’esprit sportif à son plus haut niveau qui caractérise cet événement destiné à favoriser l’inclusion sociale des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

Les quelque 360 athlètes inscrits dans les 7 disciplines au programme des Jeux d’hiver OSQ 2019 à Salaberry-de-Valleyfield ont tous démontré leur soif de gagner et en même temps, leur volonté d’encourager leurs pairs lors des compétitions.

A l’école de la Baie-Saint-François où se tenaient les épreuves de raquette et de hockey intérieur, au Club de curling de Valleyfield, à l’aréna Salaberry (patinage artistique, patinage de vitesse courte piste), au Mont Rigaud (ski alpin) et au Parc nature Les Forestiers à Saint-Lazare (ski de fond), le même sentiment d’unité a réuni les participants d’une douzaine de régions du Québec. Le sourire de ces athlètes spéciaux était contagieux et l’appui du public en a témoigné.

Louis-Philippe Berthiaume, athlète du Sud-Ouest en curling et ambassadeur de la Finale d’hiver 2019 des Jeux Olympiques Spéciaux du Québec, a fait preuve de concentration. (Photo: Pierre Langevin)

La formule a fait ses preuves depuis un demi-siècle dans plusieurs pays et depuis 38 ans au Québec. Les compétitions axées sur la participation visent à récompenser le plus grand nombre d’athlètes possibles. Les premiers résultats jettent les bases d’une classification où un écart maximal de 25% doit être maintenu entre les athlètes. Ces derniers sont répartis dans des groupes (A, B, C, D, etc.) qui ne comprennent pas plus de 6 inscrits. Ainsi, la moitié des athlètes sont assurés de quitter le site avec une médaille au cou.

Au moment d’écrire ces lignes, lundi matin, les résultats n’étaient pas entièrement disponibles pour les médias mais l’objectif poursuivi par cette 2e finale provinciale des JOS présentée en sol campivallensien en 12 ans avait été atteint. Les quelque 500 athlètes, entraîneurs et accompagnateurs ont vécu une expérience mémorable. Les organisateurs, sous la présidence de Michel Choinière, ont été comblés par la réponse des commanditaires, bénévoles et participants. De l’avis de plusieurs, cette mobilisation régionale a produit les plus beaux Jeux Olympiques Spéciaux jamais organisés au Québec.

Les courses de raquette se sont déroulées par une température splendide, samedi, à l’école de la Baie-Saint-François. (Photo: Pierre Langevin)

Les skieurs et skieuses alpin ont dévalé les pentes du Mont-Rigaud. (Photo: Pierre Langevin)

Les épreuves de ski de fond ont eu lieu au Parc nature Les Forestiers à Saint-Lazare. (Photo: Pierre Langevin)
Cette patineuse artistique a donné son maximum sur la patinoire de l’aréna Salaberry. (Photo: Pierre Langevin)

L’ardeur au jeu était au rendez-vous lors des matchs de hockey intérieur disputés au gymnase de l’école secondaire de la Baie-Saint-François. (Photo Pierre Langevin)

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Dino Recent comment authors
Dino
Invité
Dino

Thank you for this amazing report on Special Olympics! The purest sport you can ever watch!