Marc-André Rioux donne dans le punk rock

Par Yanick Michaud
Marc-André Rioux donne dans le punk rock
La pochette du EP de 3 balles, 2 prises qui a fourni le premier vidéo Arthur, tourné en partie Au Vieux – Brasserie Festive. (Photo : Andreanne Thériault)

Marc-André Rioux est polyvalent. C’est un fait. C’est indéniable. En plus d’être un virtuose, il possède le bar Au Vieux – Brasserie Festive à Beauharnois.

Le musicien, homme d’affaires a profité de la pandémie pour ajouter une corde à… sa guitare. « Avant la pandémie je travaillais 100 heures par semaine. Pendant, c’est seulement 80 heures. Je me suis dit que je devais me trouver un nouveau projet », dit en rigolant Marc-André Rioux. Ainsi le chansonnier et chanteur du groupe Lendemain de veille a joint l’auteur-compositeur-interprète David Jalbert pour former 3 balles, 2 prises.

Il s’agit d’un tout nouveau projet musical. « J’avais rencontré David et nous nous connaissions en surface. Il avait parlé de musique punk. Ça m’avait sonné une cloche. Un soir, je lui ai écrit pour voir la possibilité de former avec lui un band punk original. Le lendemain il avait une première toune d’écrite », lance le Beauharlinois Marc-André Rioux.

Un génie de la musique

Pour Rioux, David Jalbert est un véritable prodige en musique. « Ce gars-là compose toujours. Sept jours par semaine. Il compose à une vitesse phénoménale. C’est un travailleur comme pas possible. Il est au-dessus de la coche. Et c’est toujours bon. J’avais hâte de créer ce projet », dit celui qui est retourné à ses premières passions en studio. Il s’est amusé comme un gamin dans un magasin de bonbons. « J’ai fait de la guitare, du chant, mais surtout du drum. Je voulais y retourner. C’est ma première passion. Je suis devenu guitariste et chanteur par la force des choses avec Lendemain de Veille, mais à la base, je suis un drummer », dévoile Marc-André Rioux.

Ainsi est né 3 balles, 2 prises, une formation punk rock à caractère engagé et teinté de nostalgie inspirée par plusieurs groupes ayant bercé l’adolescence des deux artistes. On reconnaît des influences de Blink-182, No Use for a Name, Green Day et MXPX, entre autres.

Un premier vidéo

Le duo a proposé comme premier extrait en décembre dernier une reprise du classique de Beau Dommage « 23 décembre » à leur sauce punk rock. 3 balles, 2 prises présente aujourd’hui une première pièce originale, écrite et composée par David Jalbert, intitulée Arthur. La pièce propose un son qui jumelle l’essence et la nostalgie du mouvement punk à ses racines québécoises. « Nous sommes beaucoup dans le folk, le country. Il nous manquait une bonne taloche pour aller ailleurs. Le punk s’est imposé. Ça fait vibrer une gang de nostalgiques qui trippe encore là-dessus au Québec. Il y en a beaucoup », assure Marc-André Rioux.

Les deux artistes ont procédé à la sortie d’un EP de cinq titres originaux à saveur californienne intitulé Partis pour la gloire. Il a été lancé sur toutes les plateformes numériques le vendredi 29 janvier. « Nos carrières respectives vont se poursuivre après la pandémie. Mais il n’est pas impossible que nous puissions faire un ou deux concerts lors d’occasions spéciales », conclut Rioux qui travaille déjà sur d’autres titres qui pourraient être gravés sur un album complet.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires