Mercier tient à rassurer la population dans l’affaire Thibeault

Par Simon Deschamps
Mercier tient à rassurer la population dans l’affaire Thibeault
André Thibeault. (Photo : Tirée de Facebook)

La Ville de Mercier a tenu à rassurer la population dans l’affaire André Thibeault.  L’ancien résident de Mercier «n’a jamais été mis en contact avec des enfants ou des adolescents dans le cadre de ses engagements bénévoles auprès de la Ville», a-t-elle fait savoir par voie de communiqué vendredi après-midi. 

M. Thibeault a plaidé coupable à quatre chefs d’accusation pour des gestes de nature sexuelle commis sur un adolescent. Les faits se sont produits à Beauharnois entre 1994 et 1997.

L’homme de 69 ans s’impliquait bénévolement dans les nombreuses activités organisées par la Ville. Il a  également siégé de façon bénévole au comité consultatif d’urbanisme de la municipalité jusqu’au mois d’octobre. De plus, il était un fidèle des rencontres du conseil municipal.

M. Thibeault a quitté depuis quelques mois la Montérégie pour s’établir dans le Centre-du-Québec.

La Ville de Mercier a indiqué que lorsqu’une personne désire devenir bénévole pour une activité de la ville dans laquelle elle pourrait être en contact avec des mineurs, elle  « doit se soumettre préalablement à une enquête de réputation menée par le Service de police de la Ville de Mercier ».

À lire aussi: Il plaide coupable d’agressions sexuelles sur un adolescent

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de