Moyens de pression: les garderies en milieu familial ouvriront plus tard le vendredi

Vanessa Picotte
Moyens de pression: les garderies en milieu familial ouvriront plus tard le vendredi
(Photo : Archives)

Les éducatrices en milieu familial amorceront des moyens de pression à compter du 31 janvier. La Fédération des intervenantes de la petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) en a fait l’annonce ce midi sur Twitter.

Dès le 31 janvier, les 10 000 responsables de services éducatifs en milieu familial, dont 1200 sont installées en Montérégie, entameront des moyens de pression. Durant la première semaine, les services de garde en milieu familial ouvriront leurs portes 15 minutes plus tard le vendredi. La semaine suivante, ils ouvriront 30 minutes plus tard le vendredi et ainsi de suite, jusqu’à 2 heures plus tard au bout de 8 semaines. Les intervenantes ont également voté en faveur d’une demi-journée et d’une journée complète de grève.

En Montérégie, plus de 6000 enfants font partie du réseau de garderies en milieu familial. La FIPEQ estime que ce genre de moyens de pression réduit les impacts sur les parents, tout en maximisant la pression sur le gouvernement.

Le syndicat réclame un «salaire décent» de 16,75$ de l’heure. Actuellement, les responsables de service de garde en milieu familial gagnent 12,42$ de l’heure. Le syndicat demande également des ressources financières pour que les intervenantes puissent accomplir un portrait périodique de l’enfant ainsi que la possibilité d’accueillir plus d’un enfant ayant des besoins particuliers.

«À ce jour, et bien qu’ayant manifesté nos attentes au gouvernement, les négociations s’étirent en longueur», mentionne la FIPEQ.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de