Pandémie: les travailleurs des écoles primaires et des services de garde sont inquiets

Pandémie: les travailleurs des écoles primaires et des services de garde sont inquiets
(Photo : Archives)

Un sondage conduit auprès de 1000 personnes par l’Institut national de santé publique indique que les travailleurs des écoles primaires et les services éducatifs sont plus inquiets de contracter la maladie et de la transmettre à leur entourage comparativement à la population générale.

Ayant un niveau de détresse psychologique et d’anxiété plus élevé que les autres personnes du même âge, ils sont également plus nombreux à croire que le «déconfinement» est trop rapide et que le pire de la crise est à venir comparativement à la population générale.

Concernant l’application de certaines des mesures recommandées pour prévenir la COVID-19, les travailleurs des écoles primaires et des services de garde éducatifs à l’enfance étaient proportionnellement plus nombreux à porter un masque ou un couvre-visage dans les lieux publics, lorsque la distanciation de deux mètres n’est pas possible.

La majorité disait qu’il était difficile de pratiquer la distanciation physique à leur travail (60% comparativement à 36% pour les autres répondants de 18 à 69 ans). Enfin, plus de la moitié de ces travailleurs (54%) ont avoué avoir fait exception à certaines mesures recommandées au moins une fois dans la semaine précédant la collecte qui s’est déroulée du 21 mars au 31 mai.

Un texte de Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local, L’Hebdo Journal

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de