Culture

Plusieurs tournages dans la région

jeudi le 27 mai 2021
Modifié à
Par Michel Thibault

Les gens de la région pourront reconnaître leur coin de pays dans quelques séries ou films diffusés dans les prochains mois. Beauharnois, Châteauguay et Sainte-Martine servent de décor à plusieurs tournages ces temps-ci.  

Beauharnois a accueilli l’équipe du film « Arsenault et fils » du 21 au 23 mai. Le long métrage de Rafaël Ouellet met en vedette Karine Vanasse, Guillaume Cyr, Luc Picard, Micheline Lanctôt, Pierre-Paul Alain et Julien Poulin. Il raconte l’histoire d’une famille tissée serrée dont « l’harmonie sera mise à rude épreuve » par le retour au bercail du cadet de la famille et l’arrivée d’une animatrice de radio.

Des scènes du film du Canadien Pat Kiely « Love song pour Noël » ont été croquées dans la municipalité les 11 et 12 mai. Il sera présenté à un festival de film de Noël aux États-Unis, fait part la Ville de Beauharnois sur son site internet.

Un épisode de la série documentaire « Mystère des lacs » produite par Groupe PVP a été tourné à Beauharnois en avril. Il y sera question d’une épave échouée dans le lac Saint-Louis.

L’équipe du film « Mélodie Daoust – Made of hockey » portant sur la hockeyeuse de la région du même nom a fait un arrêt à Beauharnois en mars.

Du côté de Châteauguay, deux maisons voisines avec vue sur le lac Saint-Louis ont accueilli les personnages de « Nuit blanche » en avril. Ils seront de retour cinq jours en juin et le 2 juillet. Écrite par Julie Hivon et tournée par Sébastien Gagné, « Nuit blanche » raconte l’histoire de Louise, entrepreneure en parfumerie trouvée morte dans son jardin. France Castel, Jean-Philippe Perras et Rose-Marie Perreault incarnent les personnages. La série sera diffusée à la saison 2021-2022 d’ICI Télé.

Sainte-Martine a aussi reçu une production de Radio-Canada en mai. « Il s'agissait d'un tournage pour un reportage dans l'émission « Marie-Ève sans limite » diffusé à ICI Radio-Canada sur 3 athlètes qui effectuent des sauts en hauteur à partir d'un parapet du pont de la piste cyclable entre Sainte-Martine et Howick », explique Audrey Caza, responsable des communications de la municipalité. « Nous avons reçu une demande au Service de sécurité incendie afin d'assurer leur sécurité. L'événement a permis à 7 pompiers du Service de s'exercer à l'échelle à perche. »

 

« Ce fut une journée très enrichissante, riche en émotions et en contact humain », a apprécié Sylvain Dubuc, directeur du Service de sécurité incendie.

« Les sauts ont été bien encadrés par une équipe de professionnelle et en aucun temps la Municipalité encourage qui que ce soit à imiter ce geste dangereux », conclut Audrey Caza.

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous