Actualités

Police de Mercier : Enquête sur un climat de travail nocif

jeudi le 23 juin 2022
Modifié à 14 h 59 min le 23 juin 2022
Par Jules Gauthier

jgauthier@gravitemedia.com

Le directeur Steeve Boutin est suspendu avec solde jusqu'à nouvel ordre. (Photo: Archives)

Steeve Boutin, le directeur du Service de police de la Ville de Mercier, ne peut plus exercer ses fonctions le temps qu'une enquête soit faite à la suite de plaintes de harcèlement psychologique au travail a appris Le Soleil.

« Je suis en mesure de vous confirmer que ce ne sont pas des allégations de nature sexuelle, les différentes plaintes sont vraiment reliées à un mauvais climat de travail, on parle de harcèlement psychologique de manière générale », a indiqué René Chalifoux, le directeur général de la Ville de Mercier en entrevue.

M. Chalifoux a affirmé qu’il y a eu des plaintes déposées par des employés de plusieurs secteurs du service de police. Cependant, il n’a pas voulu préciser le nombre de plaignants « pour ne pas nuire à l’enquête et favoriser les spéculations en tous genres ».

Un long processus

Le directeur général explique qu’il a eu vent d’une première allégation le 17 juin, à la suite d’une plainte déposée via la ligne de signalements de la Ville. Il a par la suite rencontré personnellement d’autres gens en lien avec cette affaire le mardi 21 juin.

« On est en train de conclure un mandat avec une firme externe spécialisée dans ce genre de dossier-là. Les plaignants, qui ont demandé l’anonymat, vont se mettre à la disposition des enquêteurs et seront rencontrés prochainement », a-t-il précisé.

D’après lui, de nouvelles entrevues devraient découler des premiers interrogatoires, ce qui qui risque de rallonger l’enquête interne. « On parle de quand même facilement 8 à 10 semaines au moins ».

Steeve Boutin, directeur du Service de police depuis 2018, a été suspendu avec solde de ses fonctions le 22 juin et c’est Sébastien Fournier qui assure l’intérim durant l’enquête.

Dernières nouvelles