Pourquoi la police diffuse des avis de recherche des mois après les faits

Par Katherine Harvey-Pinard
Pourquoi la police diffuse des avis de recherche des mois après les faits

Plusieurs lecteurs se questionnent à savoir pourquoi les avis de recherche de suspects de la police sont envoyés aux médias plusieurs mois après les infractions.

Le Reflet a contacté la Régie intermunicipale de police Roussillon pour en connaître la réponse.

«Les enquêteurs ont plusieurs dossiers à traiter selon un ordre de priorité», a répondu l’agente aux relations communautaires et médiatiques, Karine Bergeron.

«De plus, ils font plusieurs démarches d’enquête avant la parution dans les médias, ajoute-t-elle. Par exemple, ils rencontrent les témoins, le plaignant et les suspects. Sans oublier le visionnement des images captées par les caméras de surveillance. Ils font aussi des liens avec des dossiers similaires, puisqu’il s’agit parfois des mêmes suspects.»

Ce n’est qu’une fois toutes les démarches d’enquête effectuées qu’un communiqué de presse est acheminé aux médias pour aider à conclure une enquête.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
trackback

[…] À lire aussi : Pourquoi la police diffuse des avis de recherche des mois après les faits […]