Un résident de Châteauguay aux Jeux canadiens des greffés

Un résident de Châteauguay aux Jeux canadiens des greffés

Le greffé Pierre Côté participera à quatre épreuves, dont les quilles.

Crédit photo : Gracieuseté

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Pierre Côté, un résident de Châteauguay, participera aux 9es Jeux canadiens des greffés du lundi 2 juillet au samedi 7 juillet à Vancouver.

Greffé du foie, M. Côté prendra part aux épreuves de quilles, golf, marche rapide et lancer de la balle. Son sport de prédilection : les quilles. Pierre Côté a découvert cette activité à la fin de sa préadolescence.

La participation aux jeux canadiens constitue une première pour l’homme de 56 ans. Ses objectifs ? «La participation est importante. Je vise haut pour le bowling.  Mais j’y vais pour la camaraderie et rencontrer d’autres gens, des greffés et des donneurs», confie-t-il.

Depuis son inscription, M. Côté s’entraîne assidûment. Il fait de la musculation chez lui. «Je suis habitué de jouer compétitif. Ça prend de la force pour donner du mouvement à la boule», précise-t-il. Depuis avril, il peaufine ses aptitudes sur les allées de quilles une fois par semaine avec trois autres greffés qui l’accompagneront en juillet à Vancouver. M. Côté performe aux grosses quilles. Au plus fort de sa forme, il enregistrait une moyenne de 195. «Aujourd’hui, si je joue 165 je suis content», lance-t-il.

Pierre Côté, à gauche, s’entraîne sur les allées de quilles une fois par semaine avec trois autres participants, soit Esther Leblond, greffée des poumons, et Jocelyn St-Jean, greffé du rein. Francine Lacharité, greffée du cœur, était absente lors de la prise de photo. (Photo : Gracieuseté)

Les Jeux canadiens des greffés représentent le plus important événement de sensibilisation au don d’organes et de tissus au Canada, peut-on lire sur le site Internet de l’organisme. Les jeux cherchent entre autres à accroître le don d’organes et de tissus au Canada comme ailleurs.

Le prochain défi de M. Côté ? Participer aux Jeux mondiaux des greffés à Newcastle en Angleterre, du 19 au 24 août 2019.

Greffé du foie

Pierre Côté a subi deux greffes du foie en moins d’un an. Le premier épisode est survenu le 4 décembre 2010. Souffrant de pierres au rein, en 2005, il a appris qu’il était porteur de l’hépatite C. «Ça se détériorait. Mon foie était magané et on a dû procéder à la transplantation en 2010. Par la suite, une fibrose s’est formée. On pensait que ça se replacerait avec les médicaments, mais il y a eu un rejet. En août 2011, je ressentais de la faiblesse. Je n’avais plus de qualité de vie. J’ai été hospitalisé pendant un mois et demi, je n’étais plus capable de manger, je ne pouvais plus faire grand-chose», relate-t-il. M. Côté est passé au travers d’une seconde transplantation du même organe le 10 décembre 2011.

Aujourd’hui, le greffé se porte bien avoue-t-il, exception faite de quelques inconvénients avec «la plomberie». «La plomberie», c’est la prothèse biliaire (stent) que les chirurgiens lui ont installée pour favoriser l’écoulement de la bile du foie à l’intestin. Elle doit être remplacée régulièrement, explique M. Côté.

Représentation du Québec aux Jeux canadiens des greffés, en date du vendredi 11 mai

  • 30 personnes dont 20 athlètes (5 greffés du poumon, 2 du foie, 3 du cœur, 9 du rein et 1 donneur vivant)
  • + de 150 années de vie post-greffe

(Source : Jeux canadiens des greffés-division Québec)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar