Santo poursuit sa guérison à la maison

Par Michel Thibault
Santo poursuit sa guérison à la maison
Geneviève Paquette et Santo de retour à la maison. (Photo : Capture d'écran vidéo Facebook)

Santo est rentré à la maison vendredi, a annoncé fièrement sa mère Geneviève Paquette dans une vidéo diffusée lundi matin sur son compte Facebook.

Le garçon de dix ans grièvement blessé dans une collision frontale survenue le 18 juin à Mercier apparaît à côté d’elle. «Comment ça va Santo ?» lui demande-t-elle. «Bien» répond l’enfant avec le sourire. Lui qui a passé plusieurs jours intubé aux soins intensifs à l’hôpital de Montréal pour enfants à la suite de la violente collision. «On va avoir un suivi à faire avec les cliniques externes de l’hôpital», précise sa mère. Santo reçoit des injections quotidiennes pour un caillot qui subsiste dans une jambe et il a de la douleur à un pied. «On deale avec ça. Santo marche, se déplace et il a recommencé à faire ses tâches un petit peu à la maison. Je pense qu’en général ça va bien aller», fait part Geneviève Paquette. «Les choses rentrent dans l’ordre petit à petit.»

Elle remercie encore les gens pour «toutes les belles prières et les ondes positives». «L’énergie que vous avez envoyée a fait toute la différence», apprécie-t-elle. Ses vidéos sur Facebook ont suscité plusieurs centaines de commentaires d’encouragement.

Un message pour Geneviève

Pierre Laroche a été témoin de l’accident. Il était de passage au Soleil de Châteauguay quelques minutes après la diffusion de la vidéo. Il l’a écoutée avec le journal. «Je suis très heureux de voir qu’ils sont à la maison», a-t-il réagi. Le résident de Châteauguay précédait la voiture dans laquelle prenaient place Santo, Geneviève Paquette et sa conjointe. Il a vu dans quel état les trois se trouvaient après l’impact, lui qui a alerté le 911. «Je vois ça à tous les jours. J’en parle, j’en ai des frissons», confie-t-il. «Cet accident n’aurait pas dû arriver», estime-t-il. «Mais ça peut arriver encore.»

Pierre Laroche (Photo Michel Thibault)

M. Laroche s’est arrêté au journal avec un message pour la maman de Santo, un mot écrit à la main sur une feuille de papier, qui se lit comme suit :

«Bonjour Geneviève, le soir de l’accident du 18 juin c’est moi qui étais dans l’auto en avant de toi. Soudainement, j’ai vu l’auto du jeune garçon dévier vers moi. Il est passé juste à côté de mon auto et en regardant dans mon miroir il te frappait. Dans l’espace de quelques secondes, c’est moi qu’il frappait. Les premiers jours après l’accident, j’avais énormément de haine envers le garçon. Ensuite, j’ai réalisé que c’était préférable d’envoyer de l’énergie et des prières à toi et Santo. Je souhaite de tout mon coeur que vous soyez rétablis au plus vite. Je pense à toi et Santo à tous les jours et mon plus grand souhait est un jour de vous rencontrer tous les deux. – Pierre Laroche»

Geneviève Paquette a publié sur Facebook une photo de son garçon à l’hôpital après l’accident.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de