Au secours de plaisanciers à la dérive

Au secours de plaisanciers à la dérive

Le lac Saint-Louis

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Deux résidents de Montréal ont été quittes pour une bonne frousse après qu’un début d’incendie se soit déclaré dans le moteur de l’embarcation dans laquelle ils prenaient place mardi sur le lac Saint-Louis.

L’incident est survenu à 15 h 31 à la hauteur de Léry, face à la baie Ross, explique Éric Steingue, directeur du service incendie de Mercier. «Il y a eu un incendie dans le moteur, suivi de l’arrêt du moteur. Le bateau est parti à la dérive», mentionne-t-il.

Les pompiers ont remorqué les victimes jusqu’à la rive. «Une ambulance était sur les lieux par mesure préventive, mais il n’y a eu aucun transport. Le feu n’a pas mis les gens en danger sur le bateau», poursuit Éric Steingue.

La cause de l’incendie demeure indéterminée. Aucune enquête ne sera ouverte, indique M. Steingue. Les services incendie de Beauharnois et Châteauguay ont soutenu leurs collègues de Léry.

L’été dernier, les pompiers ont prêté secours à plusieurs reprises à des plaisanciers sur les plans d’eau de la région. Un homme a été emporté par le courant après être sauté à l’eau pour se rafraîchir. Un autre plaisancier, dont le bateau était en panne, a été secouru par les sapeurs. Les pompiers ont eu peine à retracer l’individu dont la batterie du cellulaire était morte.

Pour éviter que de telles situations ne se représentent, Jean-Maurice Marleau, directeur du service incendie de Beauharnois, avait alors conseillé aux gens de faire connaître leur position, compter sur un cellulaire chargé, être conscients de la force du courant ainsi que de s’informer des conditions météorologiques, avant de se rendre sur les plans d’eau.

Poster un Commentaire

avatar