Les T4 de milliers d’employés du CISSSMO envoyés par erreur à six de leurs collègues

Les T4 de milliers d’employés du CISSSMO envoyés par erreur à six de leurs collègues

Le CISSS de la Montérégie-Centre a décidé que les feuillets T4 ne seraient plus acheminés par courriel pour éviter une autre bévue.

Crédit photo : (Archives)

Les feuillets fiscaux (T4) d’environ 3000 employés du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie Ouest (CISSSMO) se sont malencontreusement retrouvés entre les mains de six de leurs collègues. Des mesures ont été déployées après coup pour protéger les données personnelles des employés touchés, assure l’employeur.

L’erreur, d’origine humaine, s’est produite le 23 février dans les bureaux du CISSS de la Montérégie-Centre, qui gère les données relatives aux paies de l’ensemble des employés des différents CISSS de la Montérégie. Six employés avaient demandé qu’on leur achemine leur T4 par courriel. Chose qui a été faite. Sauf que le fichier envoyé contenait les T4 de l’ensemble des employés du secteur Jardins-Roussillon (Châteauguay-La Prairie) du CISSSMO.

«C’est une erreur malheureuse, et on s’en excuse. Mais on a tout de suite mis en place une série de mesures pour protéger les données personnelles des employés, mais aussi pour resserrer nos règles afin que ça ne se reproduise plus». -Maryse Poupart.

«Dès qu’on s’est rendu compte de l’erreur, c’est-à-dire dans les minutes qui ont suivi, les six personnes ont été contactées. Elles ont toutes accepté et confirmé avoir supprimé le message en question, indique Maryse Poupart, directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CISSS de la Montérégie-Centre. Elles ont également signé, dans les heures suivantes, une entente de confidentialité dans laquelle elles s’engagent à ne pas utiliser les données personnelles auxquelles elles ont eu accès», ajoute la porte-parole.

À titre préventif, l’organisme a également avisé la Commission d’accès à l’information du Québec. «Comme employeur, on avait un souci de transparence par rapport à l’événement, mais on souhaitait également que les quelque 3000 personnes touchées restent vigilantes et qu’elles puissent prendre les mesures nécessaires pour minimiser les risques associés à la perte ou au vol de renseignements personnels», explique Mme Poupart.

Celle-ci ajoute qu’une lettre a d’ailleurs été envoyée par la poste à tous les employés concernés pour leur expliquer la situation.

Employé inquiet

Un employé qui a reçu la lettre le 13 avril a contacté le Soleil de Châteauguay pour témoigner de son mécontentement. «Je comprends que c’est une erreur qui provient de la comptabilité. Cependant, je trouve dommage que mes renseignements personnels aient été envoyés de cette façon. C’est vraiment de l’inattention. Je ne dis pas que les gens qui ont reçu le courriel en profiteront, mais désormais, ils ont tous les renseignements personnels de tous les employés. Que ce soit les numéros d’assurance sociale, les cotisations aux fonds de pension et même les revenus annuels. C’est particulier», réagit l’employé, qui souhaite garder l’anonymat.

Resserrement des règles

Afin d’éviter qu’une telle situation se reproduise, le CISSS de la Montérégie-Centre a décidé que dorénavant,  tous les documents qui comportent des données confidentielles, comme le numéro d’assurance sociale, seront envoyés par la poste traditionnelle uniquement. «Il s’agit d’une nouvelle politique régionale», précise Mme Poupart.

Le CISSS de la Montérégie-Centre gère les dossiers de quelque 33 000 employés du domaine de la santé sur le territoire de la Montérégie.

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Les T4 de milliers d’employés du CISSSMO envoyés par erreur à six de leurs collègues"

avatar
Marou
Invité
Marou

Je suis comme sa moi aussi . Je suis vraiment en TA de savoir que 6 personnes a vue ma.vie en quelque sec . Je suis vraiment fâché et j’espère que nous serons pas la a rien faire encore une fois ……

Sylvie Mailhot
Invité
Sylvie Mailhot
Sans préjudice Mme Poupart, Je suis de Beauharnois et j’ai reçu cette lettre. Je travaille depuis près de 30 ans à l’Hôpital Anna-Laberge . J’apprend que toutes mes informations personnelles depuis des années se promènent maintenant sur internet. Ma vie est à la merci du monde entier. Même s’il y a eu entente de non divulgation des employés, internet reste internet. Mme Poupart, comment une telle situation a pu se produire ? Bris de confiance “confidentialité” Erreur humaine, je comprend, mais si des problèmes m’arrivent que dois-je faire ? Vous savez que la bonne vieille méthode du papier n’est à… Read more »
Francine Côté
Invité
Francine Côté

On tente de nous rassurer en disant que les six personnes concernées ont détruit les documents, signé une entente de confidentialité, et, en même temps,on nous exhorte à demeurer très prudent pour éviter le risque de vol d’identité. Rassurez-moi, comment vais-je m’y prendre? Quand on connaît l’importance des informations que l’on détient, expliquez-moi comment on peut aussi insouciant dans son travail!!!