Un Châteauguois au secours des koalas

Par Valérie Lessard
Un Châteauguois au secours des koalas
L'équipe tente de sauver des koalas. (Photo : Pixabay)

Le Châteauguois Eric Dussault, directeur général de Sauvetage animal Rescue, est en Australie depuis dix jours pour venir en aide aux animaux durement touchés par les feux de forêt.

La faune est durement touchée par les incendies de forêt. L’organisation World Wide Fund for nature parle de 1,25 milliard d’animaux tués. Avec quatre membres de son équipe, Éric Dussault a voulu se rendre sur place pour offrir un coup de main aux sauveteurs locaux. «On a une expertise pour les animaux en hauteur. Je sais que la philanthropie fonctionne. Beaucoup d’argent a été amassé, mais, nous, on se disait qu’il n’y a rien qui remplace une paire de bras pour aider», expliquait-il en entrevue en direct de l’Australie.

Dans le cadre de son travail chez Sauvetage Animal Rescue, M. Dussault a l’habitude de rescaper des chats, des canards, des ratons laveur ou tout autre animal que l’on retrouve au Québec. Ce qui l’attendait en Australie était bien différent.

Eric Dussault dans un secteur ravagé par les feux de forêt.(Gracieuseté)

Une fois sur place, le mandat principal de l’équipe était d’aller chercher les koalas dans les arbres. «Les koalas sont dans des secteurs touchés par la sécheresse et la chaleur accablante. Ils sont dans les arbres avec leurs bébés, ils sont déshydratés, mais ils ne veulent pas descendre», raconte le Châteauguois dans une vidéo diffusée sur Facebook. Les sauveteurs tentent de faire descendre l’animal sur la terre ferme, car le risque d’incendie est encore très élevé à cet endroit.  Pour ce faire, ils utilisent une perche de sept mètres au bout de laquelle se trouve un petit drapeau avec des grelots. Ils doivent grimper dans l’arbre pour s’approcher de l’animal et bouger le drapeau autour de sa tête pour le déranger. «Ça le déconcentre. Il n’aime pas ça donc il descend», explique-t-il. Le tout doit se faire sans trop stresser le koala. Une fois au sol, l’animal est pris en charge par des spécialistes.

L’équipe avait établi son camp de base près de Cooma.

Conditions difficiles

Eric Dussault confie que les conditions sont difficiles sur le terrain. «C’est vraiment un environnement hostile. Il fait extrêmement chaud, mais on doit être habillés en long, car tout est mortel ici. Les araignées, les serpents», commente-t-il.

Dons de matériel

Avant leur départ de Montréal, les sauveteurs avaient cumulé près de 5000 $ en matériel et en médicaments qu’ils ont pu remettre à des refuges australiens qui en avaient besoin.

Un tel voyage occasionne beaucoup de dépenses. Sauvetage animal Rescue avait démarré une campagne de financement avec un objectif de 20 000 $. Il n’avait pas été atteint avant le départ. L’équipe a reçu une commandite pour les billets d’avion. Si l’argent amassé dépasse les coûts reliés à ce voyage, M. Dussault assure que l’argent sera remis à une organisation locale australienne. Son équipe et lui seront de retour en sol canadien le 2 février.

Des paramédics australiens en compagnie d’une équipe de sauvetage allemande et l’équipe d’Eric Dussault. (Gracieuseté)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marlene Bouchard
Marlene Bouchard
11 mois

Bravo et on est chanceux de vous avoir au Québec super pour les animaux. Je suis membre depuis 2 ans et le serai…pour faire ma ptite part pour vous aidé a continuer et je vous lâcherai pas a chaque année je serai la pour continuer a faire ma part. Bon retour https://www.facebook.com/sauvetageanimalrescue/

trackback
Les aventures de Sauvetage animal rescue à la télévision - Le Soleil de Châteauguay
12 jours

[…] De plus, il relate que quand l’organisation a pris la décision d’aller en Australie, la diffusion de l’émission n’était pas confirmée. […]