Un projet de 500 maisons dans un secteur boisé inquiète Kahnawake

Par Patricia Blackburn
Un projet de 500 maisons dans un secteur boisé inquiète Kahnawake
Le grand chef Joe Norton lors de l’entrevue accordée à la radio K103, le 14 décembre. (Photo : (Capture d’écran/Youtube))

(English follows) Le grand chef de Kahnawake Joe Norton voit d’un mauvais œil un projet de développement résidentiel de 500 maisons envisagé par la Ville de Châteauguay dans le secteur du chemin Saint-Bernard, à quelques pas des terres récemment cédées à la réserve autochtone voisine par le gouvernement provincial.  

Dans une entrevue accordée à la radio K103 de Kahnawake le 14 décembre, le grand chef dit s’inquiéter des impacts que ce projet pourrait avoir sur la circulation automobile dans la réserve. «Trois personnes par maison, fois 500 maisons, si vous faites le décompte, ça fait beaucoup de monde. Et je suis certain qu’un grand nombre de ces personnes travailleront à Montréal. Et par où pensez-vous qu’elles passeront?» a -t-il soulevé pendant l’entrevue radiophonique.  

«Partager notre vision» 

Questionné quant à la nature de ce développement résidentiel, le maire de Châteauguay, Pierre-Paul Routhier a expliqué au Journal, le 8 janvier, que le projet «s’inscrivait dans le plan de développement du secteur du chemin Saint-Bernard», pour lequel une modification du règlement de zonage a été approuvée le 20 août 2018 par le Conseil. 

«Puisque la cession des terres s’est concrétisée, on voulait parler avec Kahnawake de notre vision quant au développement de ce secteur. Parce que puisque nous sommes voisins, si nous voulons construire des maisons de notre côté, et que Kahnawake souhaite construire une usine de son côté, ça gèle un peu ce qu’on veut faire», a-t-il illustré.  

Un projet de développement résidentiel est prévu dans le secteur du chemin Saint-Bernard. (Photo: Google Maps)

Il a par ailleurs dit prendre en considération les inquiétudes de M. Norton quant au problème de circulation qu’un tel développement pourrait créer dans la réserve. «C’est à analyser, à planifier » a-t-il dit avant d’énumérer quelques solutions possibles, dont le prolongement du boulevard Maple. 

Le secteur visé par le projet de développement résidentiel se situe entre le chemin Saint-Bernard (de l’autre côté de l’usine d’épuration des eaux usées) et le quartier Châteauguay-Heights (Chemin du Christ-Roy, rue Robert).

500-house project worries Kahnawake

Kahnawake Grand Chief Joe Norton is unhappy with a 500-house residential project envisioned by the City of Chateauguay in the Chemin St. Bernard sector, a few paces from land recently ceded to the neighbouring native reserve by the provincial government.

In an interview granted to Kahnawake Radio K103 on December 14, the Grand Chief said he is worried about the impacts that this project could have on automobile traffic on the reserve.  ‘’Three people per house, times 500 homes, if you do the math, adds up to a lot of people. And I am certain that a great number of these persons will be working in Montreal. And via what route do you think they will be travelling?’’ he asked rhetorically during the radio interview.

’’Share our vision’’

Questioned as to the nature of this residential development, Chateauguay Mayor Pierre-Paul Routhier explained to Le Soleil on January 8 that the project ‘’was registered in the plan to develop the Chemin St. Bernard sector, for which a zoning bylaw modification had been approved on August 20, 2018 by City Council.

‘’Since the ceding of lands has been finalized, we wanted to speak with Kahnawake about our vision regarding the development of the sector,’’ Routhier explained. ‘’Because we are neighbours, if we want to construct some homes on our territory and Kahnawake wishes to build a factory on its side, it somewhat freezes what we want to do,” he noted.

He nevertheless says he is taking into consideration the Grand Chief’s concerns regarding the traffic that such a development could create on the reserve. ‘’It’s up for analysis and planning,’’ he said before enumerating a few possible solutions, including the lengthening of Maple Blvd.

The sector targeted by the residential development is situated between Chemin St. Bernard (from the other side of the waste water purification plant) and the Chateauguay Heights district (Chemin Christ Roy and Robert street).

Partager cet article

4
Laisser un commentaire

avatar
4 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
GillesPhiljnpFrancine Gagnon Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Francine Gagnon
Guest
Francine Gagnon

Pourquoi briser la forêt? Où iront les animaux qui profitent du boisé? Il me semble qu’il y en a beaucoup de construction dans ce secteur. Il y aura beaucoup d’attente au pont Mercier. Où ce qu’on s’en va? Il y a beaucoup de restaurants pour les déjeuners, le centre d’achats fait pitié. Chaque construction de maison devrait être compensée au niveau forestier.

jnp
Guest
jnp

avec le recul, mon souhait est que Kanawake bloque le pont tel que fait en 1990, ça avait eu l,effet bénéfique de casser les reins de ces promoteurs fous qui se foutent de la qualité de vie des gens en place ( 500 maisons = 1000+ autos supplémentaires sur le pont mercier ! )

Phil
Guest
Phil

Les maisons produisent pas d’oxygène et ne filtrent pas l’aire…
Où tous les nouveaux résidents vont aller se soigner – dans les deux cliniques qui débordent où dans l’urgence de CHAL qui est toujours à 200% surcapacité…
Mais tous ce qu’ils veulent c’est ramasser des taxes!!!!

Gilles
Guest
Gilles

Ils sont toujours inquiets mais ont un casino des magasins et usine a cigarette et j ‘en passe . Détruisent leurs forets mais quand les visages pâles veulent construirent ils braillent .