Un studio de jeux vidéo châteauguois à une grande exposition à Montréal

Par Valérie Gagnon
Un studio de jeux vidéo châteauguois à une grande exposition à Montréal
Vincent Presseau, animateur 3D de Carcajou Games, studio de création de jeux vidéo à Châteauguay. (Photo : Valérie Gagnon)

Le studio indépendant de création de jeux vidéo Carcajou Games, basé à Châteauguay, sera au MEGA (Montréal Expo Gaming Arcade) et MIGS (Montreal International Game Summit), du 16 au 19 novembre, au Grand Quai du Port de Montréal.

La programmation de ces deux organisations a été conçue par La Coop La Guilde et l’Alliance numérique. Conférenciers et exposants seront présents en grand nombre.

Cette occasion sera une opportunité pour Carcajou Games d’entamer le processus de promotion auprès du public.

Fondé en 2016, ce studio se concentre actuellement sur la création de son premier jeu nommé Hansel et Gretel. « C’est un jeu qui pourrait bien marcher sur la Switch. Le marché qu’on vise est en dehors de ce que les gros studios visent. On voudrait que le jeu soit une porte d’entrée pour les gens qui ne sont pas des gamers », soutient Vincent Presseau, animateur 3D de Carcajou Games. Il fait équipe avec Ève Gaboury au design, Fanny Belhadjar, designer de son, et Chrys Piva à la programmation.

Le stop-motion hyperréaliste

M. Presseau utilise la photogrammétrie comme technique de création. Ce dernier a pris soin de créer lui-même de petites poupées en bois; les protagonistes. Le logiciel Meshroom est l’un de leurs outils de conception. L’animation stop-motion qu’il exploite dans ce projet a permis de présenter sa façon de travailler au Festival Stop Motion Montréal.

« Pour pouvoir vivre de ça, il faut qu’on vende notre premier jeu et pendant que nous le créons, on n’a pas de financement, mais il existe plusieurs subventions pour soutenir les studios indépendants », laisse entendre Vincent Presseau. En plus d’y investir du temps, il œuvre à temps plein chez Behaviour Interactive, une boîte québécoise de création de jeux vidéo.  Dans le milieu depuis 10 ans, il connait les rouages des grands studios comme Ubisoft puisqu’il a travaillé sur Assassin’s Creed Origins. « Je vois beaucoup de studios indépendants qui se créent pour avoir plus de liberté créative. C’est ce que j’ai remarqué au fil des ans », dit-il.

Les poupées du jeu de Carcajou Games.

Une vitrine pour créateurs locaux

Rencontre d’affaires et contact avec le public, ces deux rassemblements permettront à de petits studios de se faire connaître. L’animatrice des émissions Code F à Vrak.tv et Le Clan MacLeod à CKOI et porte-parole de l’événement, Valérie Robert ainsi que Guiz de Pessemier, animateur de la série web Le Jeu C’est Sérieux, seront présents. Denis Talbot, collaborateur à l’émission Planète techno sur ICI Explora et animateur de Radio Talbot sur l’application Twitch, clôturera le MEGA.

Quelques chiffres d’une industrie en plein essor

198 studios de jeux vidéo au Québec

10 000 emplois directs et indirects dans la province

Impact économique : 827M$

(Source : Alliance numérique)

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de