Actualités
Faits divers

Une aînée victime de fraude à Châteauguay

jeudi le 22 juillet 2021
Modifié à 16 h 57 min le 22 juillet 2021
Par Paula Dayan-Perez

(Photo : Pixabay)

Une Châteauguoise aînée a été victime d’un fraudeur qui s’est fait passer pour un employé de l’institution financière Mouvement Desjardins. La dame n’est pas la seule : le Service de police de Châteauguay rapporte quatre autres plaintes similaires. 

Le mercredi 14 juillet, la résidente de Châteauguay, qui a des troubles de mémoire, a reçu l’appel d’un numéro de téléphone de Desjardins. Le nom de la banque apparaissait sur son afficheur. En plus de lui demander des informations confidentielles, la personne à l'autre bout du fil lui a dit que sa carte de guichet avait été clonée et que quelqu’un viendrait la remplacer. 

En effet, quelques minutes plus tard, quelqu’un s’est présenté chez la dame. Il a pris ses cartes bancaires.

Malheur évité

Heureusement, dans les minutes qui ont suivi, la femme a reçu l’appel de son fils, qui a rapidement trouvé une solution. 

«J’ai été chanceux, je l’ai appelée trois minutes après. Puis elle m’a dit: "je viens de donner mes cartes "», relate celui qui a demandé de ne pas être nommé pour protéger l’identité de sa mère.

«Je lui ai donné le numéro de téléphone [de Desjardins]. Je lui ai dit d’appeler tout de suite parce qu’il fallait les faire couper. Je savais que ça n’avait pas de sens. Desjardins n’envoie jamais quelqu'un pour aller chercher les cartes».

Finalement, les comptes ont été bloqués et la dame n’a pas perdu d’argent. La famille a déposé une plainte au Service de police de Châteauguay. Une enquête est en cours.

Fraude connue

Questionnée à ce sujet, la porte-parole du Mouvement Desjardins, Chantal Corbeil, indique que ce stratagème est connu des autorités. Il vise à frauder des clients d’institutions financières, notamment des aînés de plus de 75 ans.

«Des escrocs tentent d’obtenir les cartes de crédit et de débit des victimes et leurs renseignements personnels, explique Mme Corbeil. Ils annoncent au client qu’il a été victime de fraude et qu’il doit mettre ses cartes de débit ou crédit dans une enveloppe et les déposer dans sa boîte aux lettres».

Selon la banque, cette fraude ne veut pas dire que les arnaqueurs connaissent des détails financiers sur leurs victimes. 

«Les fraudeurs appellent les victimes en supposant qu’il s’agit d’un client Desjardins, affirme sa porte-parole. Avec plus de 7 millions de membres et clients principalement situés au Québec, cela est relativement facile de tomber sur un client Desjardins».

En ce qui concerne l’afficheur qui montrait le numéro téléphonique de Desjardins, il est possible de modifier les données d’identification. Selon le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, cette pratique est connue sous le nom de mystification de l’identité de l’appelant. 

Des conseils à suivre

La Police de Châteauguay offre quelques conseils à ceux qui soupçonnent un vol d’identité, une fraude, ou qui ont par mégarde transmis des informations personnelles. Il faut aviser immédiatement l’institution financière et faire annuler sa carte de crédit. Il est aussi recommandé de communiquer avec le Service de police en appelant au 450 698-1331, option 5, ou de se présenter poste de police.

De plus, il est important de communiquer avec les deux agences nationales d’évaluation du crédit pour demander qu’une vigilance accrue soit portée à son dossier de crédit ou qu’un avis de fraude y soit inscrit. Ces agences sont Équifax Canada au 1 800 465-7166, et TransUnion Canada au 1 877 713-3393.

Finalement, la police conseille de signaler la fraude au Centre antifraude du Canada par téléphone au 1 888 495-8501.

Le Mouvement Desjardins recommande de ne pas donner de cartes ou de numéros d’identification personnelle à qui que ce soit, à moins de se trouver à l’institution financière, ou de l’avoir appelée.

À lire aussi: La fraude des grands-parents est de retour

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous