Culture

Une auteure de Beauharnois écrit pour soutenir les personnes handicapées

vendredi le 10 décembre 2021
Modifié à 10 h 31 min le 13 décembre 2021
Par Marie-Josée Bétournay

redactionsc@gravitemedia.com

Withney St-Onge B., l’auteure derrière la nouvelle sur la légende de Kuchisake-onna publiée dans Le recueil maudit. (Photo:Gracieuseté)

L’auteure Withney St-Onge B. de Beauharnois a écrit récemment une nouvelle en soutien aux personnes handicapées. Son œuvre se retrouve dans Le recueil maudit, vendu au profit du Carrefour familial des personnes handicapées à Québec.

«Comme intervenante sociale, venir en aide à un organisme était intéressant. On écrit pour les lecteurs, mais écrire pour venir en aide, c’est une motivation de plus», affirme-t-elle en entrevue. Le recueil maudit, regroupe 55 nouvelles d’horreur écrites de la main de 50 auteurs du Québec, de la Suisse et de la France. «C’est une écriture bénévole, mais un beau geste de solidarité de la communauté littéraire», reconnait l’auteure.

La nouvelle de Withney St-Onge B. aborde la légende d’horreur nippone de Kuchisake-onna. L’écrivaine n’en est pas à sa première rédaction sur cette femme à la bouche fendue. Elle fait un clin d’œil à la légende japonaise dans son roman Mourir, publié en mars. L’un de ses personnages, une fille de 9 ans atteinte d’un cancer en phase terminale, désire mourir entre les mains de Kuchisake-onna. Dans Mourir, cette légende obsède le personnage principal, confie l’auteure.

Nouvelle courte

Pour Withney, rédiger la nouvelle en 3500 mots s’est avéré un grand défi. «Comment je peux faire pour que ce soit assez approfondi même court? J’ai réussi, mais ça m’a pris un moment de réflexion. C’est plus dur de faire court que long», précise-t-elle. Écrire sur l’horreur… Withney se laisse bercer par l’élan du moment. «Quand j’écris, j’évacue. L’inspiration, on ne choisit pas sur quoi elle porte», dit-elle.

La résidente de Beauharnois travaille à la rédaction d’un 2e Livre dont tu es l'enquêteur. Dans le premier bouquin, paru en mai, l’histoire se déroule dans un «Beauharnois déguisé». Dans le second, le lecteur se transportera à Saint-Wenceslas, le village natal de Withney dans la région de Trois-Rivières. La travailleuse sociale de formation travaille en parallèle sur un projet d’horreur collectif. Impossible d’en savoir davantage.

Le recueil maudit, est disponible chez Amazon jusqu’au 31 décembre.