Une autre fête des Mères courue à Châteauguay

Par Michel Thibault
Une autre fête des Mères courue à Châteauguay
En rose, des membres des groupes de l’entraineur Gilles Cloutier attendent le départ à la course de 2015. (Photo : Archives)

Des centaines de coureurs animeront les rues de Châteauguay le 12 mai, jour de la fête des Mères.

Le club de course à pied Les Riverains organise sa compétition «Au rythme de nos foulées» à ce moment spécial depuis maintenant 10 ans. «Au départ, ça nous avait été imposé par le Circuit endurance. Par la suite nous avons gardé cette date puisque ça concordait avec les valeurs de notre événement. En effet, nous désirions que notre course soit porteuse de valeurs familiales, pour tous les âges et, ainsi, la fête des Mères correspondait bien à nos critères», explique Gabriel Germain, entraîneur des Riverains.

Tous les enfants qui participeront à la course d’un kilomètre recevront à leur arrivée une rose à remettre à leur maman, précise-t-il.

Mille à Gilles

Nouveauté pour la dixième édition, le «mille à Gilles». «Cette année, nous voulions honorer Gilles Cloutier pour toutes ses années d’implication sportive dans la région. Il a un énorme curriculum vitae, c’est une personne importante et c’est pour ces raisons que nous lui avons dédié une course», fait part Gabriel Germain. Concernant la distance, il justifie : «le mille était une distance très populaire dans les années 50-60, un peu disparue depuis, et nous voulons faire revivre les bonnes vieilles traditions!»

L’épreuve est ouverte à tous, «mais il y aura un volet élite avec des bourses pour ajouter au spectacle! » dit Gabriel Germain.

Gabriel Germain et Gilles Cloutier lors d’une course amicale de la Saint-Patrick le 16 mars. (Photo Michel Thibault)

L’initiative touche l’athlète et entraîneur qui offre des cours d’activités physiques dans la région depuis de nombreuses années. «C’est un super hommage, a réagi Gilles Cloutier. Je prends ça avec humilité et en récompense de toutes ces années où j’ai participé, amené des gens et encouragé à courir »localement ». J’y étais dans les années 80 quand Denis Allard et le 2e Souffle organisaient la course et sans arrêter depuis ce temps. Sensibiliser les gens à courir, à bouger, à s’engager dans l’activité physique fait partie de ma vie, Voir des enfants, des amis, des élites au Mille à Gilles me remplit de bonheur. Merci à Gabriel Germain et aux Riverains !»

Distances

Les Riverains dédient le demi-marathon à Michel Butts, un coureur accompli décédé prématurément en 2016 à 47 ans.

Des défis de 10 km et 5km sont aussi proposés dans le décor de la rivière Châteauguay. L’Agora citoyenne du boulevard Maple constituera le point de départ et d’arrivée. Chaque participant qui franchira la ligne finale aura droit à une médaille souvenir.

«Toute personne pouvant courir 12 à 15 minutes peut participer, encourager la course et être de la fête, chacun sa course, chacun son rythme», conclut Gilles Cloutier.

Le mille, selon Gilles

Qu’est-ce que le mille représente pour Gilles Cloutier ?

«Pour ce qui est du mille comme distance, j’avais 9 ans quand Roger Bannister a couru le mille sous les 4 min pour la première fois. Les gens avaient peur de mourir s’ils franchissaient cette barrière. C‘était avant le système métrique, et les pistes étaient en verges au lieu d’en mètres. Au séminaire ou j’étais à Sainte-Thérèse,il y avait une piste en terre dans un champ. J’y ai homologué un mille en 5:30 à 18 ans, avec des souliers de tennis, sans aucune gestion que de tout donner. Il y a eu de célèbres miler. J’ai toujours préféré le mille aux 100 verges (devenu 100 mètres)»

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de