Automobile
Actualité

Une usine de batterie pour véhicules électriques à Montréal ?

le lundi 21 mars 2022
Modifié à
Par Benoit Charette

autoben@videotron.ca

Martinrea International pourrait devenir la première grande usine de batteries au Canada, dans la région de Montréal. Martinrea est un important fournisseur de pièces qui va s’associer avec NanoXplore Inc. Ensemble, ils doivent ouvrir officiellement le laboratoire de batteries de Montréal en avril.

Le succès de cette usine laboratoire déterminera la suite des choses

En fonction de son succès, le tandem construira la première phase d'une plus grande usine. Cette usine plus grande aurait la capacité de produire 10 gigawattheures (GWh) de cellules de batterie par an. Martinerea basé à Toronto s’est associé au fabricant de graphène NanoXplore de Montréal pour former la coentreprise de batteries VoltaXplore en avril 2021. En plus de planifier la première usine de batteries lithium-ion de cette taille au Canada, l'équipe de la coentreprise apportera sa propre touche technologique en utilisant le graphène pour améliorer la performance des batteries.

Une batterie de nouvelle génération

Solide, ultramince et hautement conducteur, le graphène est en quelque sorte un "matériau magique", selon le PDG de la marque Pat D'Eramo. Dans les batteries de VoltaXplore, a-t-il ajouté, les tests ont montré qu'il contribue à améliorer la durée de vie des batteries et la vitesse de charge, tout en améliorant la sécurité en permettant aux batteries de fonctionner à des températures plus basses. Martinrea, qui détient également une participation d'environ 22 % dans NanoXplore, utilise déjà ce nanomatériau relativement nouveau pour réduire le poids et renforcer certaines des conduites de frein qu'elle fabrique pour les véhicules de tourisme.

Un premier 10 millions sur la table

À ce jour, Martinrea et NanoXplore ont chacun investi 5 millions de dollars dans l'installation de démonstration de Montréal, a déclaré M. D'Eramo lors d'une conférence téléphonique avec les analystes le 4 mars. En s'appuyant sur le processus de mise à l'échelle du laboratoire montréalais de 1 mégawattheure, Martinrea construirait l'usine à l'échelle commerciale en deux phases. La première étape consisterait en la construction d'une usine de 2 GWh qui ouvrirait en 2024, et la deuxième étape, en une expansion du site à 10 GWh d'ici 2026. L'entreprise n'a pas donné de détails sur l'emplacement prévu, hormis le fait que le projet se situe au Canada.

La décision d'ouvrir ou non l'usine de batteries à grande échelle est prise à la mi-2022, ce qui permet à VoltaXplore de respecter le calendrier initial du projet. M. Martinrea a déclaré l'année dernière que l'usine pourrait couvrir un million de pieds carrés (90 000 mètres carrés) et employer plus de 2 000 Canadiens.

Avec des renseignements d'Automotive News

Le texte Une usine de batterie pour véhicules électriques à Montréal ? provient de L'annuel de l'automobile - Actualité automobile