Volkswagen annonce le lancement de sa plate-forme d’autopartage électrique


Le Guide de l'Auto

Article par Olivier Beaulieu

Depuis le tournant des années 2000, les manufacturiers automobiles sont préoccupés par la mobilité urbaine. Les citadins ne cesseront pas de se déplacer de sitôt, bien au contraire. Alors comment pouvons-nous créer un système de mobilité qui répond aux normes environnementales sociales, qui est efficient et qui est pratique pour l’usager? Les transports en commun actuels sont-ils dépassés?

Peut-être bien, oui. C’est pourquoi plusieurs projets d’autopartage et de mobilité urbaine ont fleuri depuis quelques années dans les métropoles du globe. Et pour faire partie de cette nouvelle mode de déplacement écoresponsable, le constructeur Volkswagen annonce plusieurs initiatives, dont la création d’une plate-forme d’autopartage de voitures entièrement électriques.

Récemment, le Guide de l’auto apprenait que le géant de l’automobile prévoyait développer ce genre de service au Rwanda, là où il vient tout juste d’inaugurer une nouvelle usine d’assemblage.

La plate-forme portera le nom de WE. Selon les prévisions de Volkswagen, elle sera lancée au cours de l’année 2019 en Allemagne. Et si la demande est au rendez-vous, le groupe Volkswagen n’exclut pas la possibilité d’étendre la plate-forme à certains grands centres urbains de l’Europe, de l’Amérique et de l’Asie. Cela dit, le constructeur se fait avare de commentaires en ce qui a trait aux modèles qu’il utilisera pour sa flotte. Mais comme son catalogue de voitures électriques n’est pas très étoffé, on peut aisément présumer qu’il sera question d’une e-Golf ou bien de l’une des voitures de la future gamme des I.D.

Par ailleurs, on apprend que le projet de plate-forme d’autopartage inclura également certains services de micromobilité qui seront visiblement remplis par le I.D. Cityskater ou bien le I.D. Streetmate3, deux trottinettes électriques portatives.

Enfin, on annonce que l’application mobile pourra vous aider à trouver un stationnement grâce à un système de géolocalisation. En ce qui nous concerne, cette dernière fonction semble être tout un défi. On verra si les ingénieurs du manufacturier réussiront leur pari!