Actualités

Google va investir plus de 700 millions $ à Beauharnois

lundi le 10 mai 2021
Modifié à 12 h 04 min le 10 mai 2021
Par Eric Tremblay
Google va de l'avant avec la construction d'un centre de données à Beauharnois. L'entreprise a confirmé son intention d'acquérir un terrain à Hydro-Québec pour construire une infrastructure au coût de 735 M $. On estime que la construction nécessitera plus de 300 employés. Une fois en opération, ce qui deviendra le tout premier centre de données de Google au Canada emploiera une trentaine de personnes. «L’évolution de ce projet est une excellente nouvelle pour notre ville, indique Bruno Tremblay, maire de Beauharnois. Depuis quelques années, nous travaillons avec le promoteur pour pouvoir répondre à ses besoins sans effets négatifs pour notre population. La venue de Google à Beauharnois permettra de consolider le développement de notre parc industriel et de travailler à la création d’un pôle technologique en données. » Claude Reid, député de Beauharnois, parle de l'aboutissement d'un long travail qui a impliqué Investissement Québec, Montréal International et Hydro-Québec. «C'est un projet structurant pour la région qui aura des retombées importantes pour tout la région, a-t-il indiqué. Ça consolide la position de Montréal et de la région dans le domaine de l'infonuagique. » Il entrevoit des retombées importantes pour l'ensemble de la Montérégie-Ouest avec le projet Google. Le conseil de Beauharnois avait demandé au gouvernement une loi spéciale pour exclure de la zone agricole un terrain de 94 hectares appartenant à Hydro-Québec. La Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) avait offert une réponse défavorable en décembre 2018. Le gouvernement avait cependant pris le dossier en main et utilisé une mesure exceptionnelle. Au final, 62,4 hectares de terrains ont été exclus de la zone agricole. La proximité de la centrale hydroélectrique a joué en faveur de Beauharnois puisque les serveurs de données requièrent une quantité importante d'électricité. «Nous sommes très heureux que Google choisisse l’énergie propre du Québec pour l’aider à atteindre son objectif d’exploiter l’ensemble de ses activités à partir d’énergie renouvelable d’ici 2030, a signifié Sophie Brochu, pdg d'Hydro-Québec. Il s’agit d’une reconnaissance significative du rôle que peut jouer notre énergie dans la décarbonation du continent. » L’entreprise Google est présente au Québec depuis 2004. Ses bureaux de Montréal pourront compter jusqu’à 1000 employés, lesquels seront répartis au sein de trois unités d’affaires : Chrome, Cloud et IA. Récemment, l’entreprise s’est d’ailleurs engagée à faire de Montréal l’un de ses trois principaux bureaux au Canada. Des compensations pour le milieu agricole L’Union des producteurs agricoles (UPA) et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont convenu d'engagements pour réduire les répercussions sur le milieu agricole. Des terrains d'une superficie équivalente, hors zone agricole appartenant à Hydro-Québec et voisins de ceux qui seront achetés par Google, seront inclus dans la zone agricole pour ensuite être cédée ou confiée à long terme à la Fiducie agricole UPA-Fondaction pour soutenir ses activités visant notamment à préserver le patrimoine agricole québécois. Des aides financières, de plus de 6,2 M $ seront également versées pour favoriser le démarrage des activités de la Fiducie agricole UPA-Fondaction ainsi que mise en oeuvre du Parc métropolitain agricole. Hydro-Québec accepte également de céder un terrain de 150 hectares situé à Saint-Stanislas-de-Kostka à la Fiducie agricole UPA-Fondaction. Celui-ci permettra d’appuyer le démarrage des activités de la Fiducie. (Pour plus de nouvelles économiques, vous pouvez consulter le https://infodaffaires.com/) À lire sur le même sujet

Google à Beauharnois ?

Google à Beauharnois : le ministre Fitzgibbon confiant d’une entente

Google à Beauharnois : 3 producteurs touchés

Québec faciliterait l’implantation de Google en zone agricole à Beauharnois

Google à Beauharnois : des groupes environnementaux contre le dézonage

Québec décidera de l’avenir du terrain pour un géant du web à Beauharnois

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous