15 nouveaux Gouverneurs de l’espoir

Par mjbetournay
15 nouveaux Gouverneurs de l’espoir
Le porte-parole de la fondation, l’acteur et animateur Patrice Bélanger. (Photo : Andrew Clark)

La Fondation des Gouverneurs de l’espoir compte 15 nouveaux ambassadeurs depuis le mardi 18 septembre, à la suite de son premier 5 à 7 de recrutement aux Salles de réception du Boisé à Mercier.

Ceci porte à 173 le nombre de gouverneurs qui soutiennent la fondation dans la recherche sur le cancer pédiatrique tout en offrant une aide financière et du soutien moral aux familles dont un enfant est atteint de cancer. Cette activité de financement a permis à l’organisme de renflouer ses coffres de 15 000 $. Une centaine de personnes ont répondu à l’invitation.

Porte-parole et investissements

Le 5 à 7 de recrutement a fait place à trois annonces, dont l’arrivée du premier porte-parole officiel de la fondation depuis sa création en 2002, Patrice Bélanger. L’acteur et animateur s’est senti interpellé par la cause au moment où il a animé le Grand Bal de l’espoir de la fondation, en novembre 2017, dit-il. Depuis, il louange le volet recherche de l’organisme, mais aussi le volet entraide auprès des familles touchées par la maladie d’un jeune. «Un enfant malade, ça veut dire travailler moins, ou pas du tout. C’est des rendez-vous fréquents avec les médecins, les analyses, les traitements. C’est souvent une fratrie qui écope parce que les parents n’ont plus autant de temps à consacrer à la famille tellement l’accent est mis sur la guérison de l’enfant malade», soutient-il. Patrice Bélanger mentionne s’être engagé parce qu’il n’a «pu rester insensible aux besoins» de ces familles. «Je suis humain et j’ai envie de faire rayonner cette cause par mon engagement», poursuit-il.

Les organisateurs ont profité de l’événement pour informer les invités de leur engagement à l’intérieur de trois programmes de recherche, à hauteur de 310 000 $, tenus au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine à Montréal. Une première tranche de 100 000 $ sur 3 ans sera consacrée à un programme en soins palliatifs. «Le programme se penche sur la douleur que les enfants ressentent en fin de vie et comment faire pour l’atténuer», explique Sonia Cosentino, responsable des communications de la Fondation des Gouverneurs de l’espoir. Le programme Mieux guérir mieux grandir, qui cherche à réduire les effets des traitements chez certains enfants malades, bénéficiera d’une aide financière de 130 000 $ au cours des 2 prochaines années. «On se rend compte que les 2/3 des survivants d’un cancer ont des effets tardifs, comme l’obésité, à la suite des traitements très agressifs», poursuit Mme Cosentino. L’organisation versera 80 000 $ sur 4 ans au Projet Vie développé pour l’implantation d’une meilleure hygiène chez les enfants malades afin d’amoindrir l’effet des traitements.

L’organisation a également présenté les sept hommes et femmes qui composent son nouveau conseil d’administration, présidé par Marquis Grégoire Sr. Au cours de la prochaine année, la Fondation des Gouverneurs de l’espoir entend rayonner davantage et augmenter ses revenus, mais aussi ses dépenses «pour aider plus de familles, investir dans d’autres projets de recherche et d’autres chambres de fin de vie».

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de