Sports
Actualités

Retour à la planche

samedi le 10 juillet 2021
Modifié à 0 h 00 min le 10 juillet 2021
Par Eric Tremblay

Ashley Jade Lussier et Mathieu Cyr partagent leur passion pour l'univers du skateboard (Photo Soleil de Châteauguay - E.T.)

L’humoriste Mathieu Cyr et sa conjointe Ashley Jade Lussier tripent sur l’univers du skate. La passion qui roule entre le sport et l’art leur permet de rester jeune et de côtoyer des gens qui ont le goût de se dépasser. Leur tournée Skate pour tous qui s’est arrêtée à Valleyfield le 3 juillet était l’occasion de partager ce plaisir dans la communauté. 
Mathieu Cyr de Beauharnois avait abandonné le sport au moment de devenir ce qu’il qualifie d’adulte responsable. «Je ne pouvais pas me fouler une cheville», dit-il en riant. Il a véritablement redécouvert le sport de la planche à roulettes avec l’animation de Skate le monde sur les ondes de TV5. «Ça m’a ouvert l’esprit par rapport aux skateboards, dit-il. Il y a des gens de tous âges et de plus en plus de filles qui le pratique. »

 


Il apprécie l’esprit de communauté de ce sport urbain qui transcende les générations. Dans une ambiance amicale, sans compétition avec juste assez de liberté.
«J’ai fait des centaines de skatepark dans le monde, dit-il C’est sûr que c’est influencé par le culture. Skater en Espagne ce n’est pas comme skater au Maroc. Au Québec, je trouve qu’il y a plus d’attitude. Je suis allé à Venice Beach, le berceau du skate où il y a plusieurs grandes vedettes et il y a moins d’attitude. C’est ce qui est intimidant au Québec. Des fois, venir dans un skatepark, c’est comme faire du plongeon à côté d’Alexandre Despatie. »
Comme sur des roulettes
La route de l’humoriste a croisé celle d’Ashley Jade Lussier. Entrepreneure dans l’âme, elle a vaincu un cancer rare en 2015. La mort était à ses trousses. «J’ai dû réapprendre à parler et à marcher, mentionne-t-elle. Je me sens vivante de faire ça aujourd’hui. »
Ça, c’est avoir une boutique en ligne, Comeback skateboard, qui met de l’avant des produits québécois. Et aller à la rencontre des adeptes. La tournée du Québec qu’ils ont entreprise récemment vise à démocratiser la pratique. Des pros sont sur place et enseignent des techniques. Le 3 juillet, les trois séances affichaient complets au skateplaza. «Les villes nous contactent, explique le couple. On a déjà des contrats pour 2022. »

 

 


Des jeunes faisaient connaissance avec la surface. Des plus vieux ont aussi ressorti leur planche pour l’occasion. Et des filles, comme l’a fait remarquer Mathieu Cyr. Au grand plaisir d’Ashley. «Quand je rentrais dans un skatepark, je ne me sentais pas à ma place, rappelle-t-elle. On dirait que j’allais ressentir beaucoup de pression et de jugement. On a parti l’entreprise et la tournée pour dire aux filles "Allez, c’est pour tout le monde"»
En aide à l’itinérance
Chaque événement débute par un rallye dans les rues de la ville. Une façon d’amasser de l’argent pour la Fondation Pousse toits qui vient en aide aux personnes en situation d’itinérance. «Le skate c’est un sport de rue, urbain qui se déroule beaucoup dans les centre-ville, souligne Mathieu Cyr. Avec Skate le monde j’ai vu et côtoyé l’itinérance. On ramasse de l’argent pour acheter des sacs à dos qui seront remplis d’objets de première nécessité. »
Des sacs que le couple rêve de remettre à l’automne et si possible à travers des organismes soutenus par la communauté où leur tournée se sera arrêtée cet été.

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous