Sports

Rousse et Couturier triomphent aux Régates de Beauharnois

samedi le 18 septembre 2021
Modifié à
Par Eric Tremblay

Nicolas Rousse a été parfait dans le H-799 AllardMénard.com samedi aux Régates de Beauharnois. (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin)

Après 743 jours, d’attente, la Ligue de régates d’hydroplanes revivait samedi à Beauharnois. La trentaine de pilote présents ont offert un bon spectacle aux nombreux amateurs réunis dans les gradins. Nicolas Rousse et Frédéric Couturier sont sortis victorieux des finales présentées samedi.

En classe Hydro 350, le pilote du H-799 AllardMénard.com a été parfait. Trois sorties, trois victoires. Nicolas Rousse a réussi son meilleur temps en finale, en 4 :14. Ce qui n’a pas été une mince affaire alors que les pilotes qualifiés pour la finale devaient se battre pour leur corridor de course. Contrairement en qualification où les lignes sont prédéterminées, les pilotes devaient user de stratégies pour s’emparer du corridor qu’ils préféraient.
En finale, Martin Rochon lui a subtilisé le corridor intérieur. La bagarre a été vive entre le pilote du H-773 RTX Wheels et Rousse. Mais après trois tous, le H-799 AllardMénard.com augmentait la cadence pour s’assurer de la position de tête. Rochon a terminé deuxième tandis que Paul Barber du H-52 Legacy 1 a complété le podium. Mike Monahan (H-8 Last Minute Again), Tyler Kaddatz (H-195 Ahh Sum Secret) et François Leroux (H-447 Miss OMG) ont suivi dans l’ordre.
Outre Rousse a deux reprises, les autres qualifications ont été l’affaire de Rochon, Barber, Monahan et Éric McKenna du H-999 La Bête Noire. En finale, il a cependant provoqué l’arrêt de la première tentative alors que son bateau s’est immobilisé, si bien qu’il n’a pu rendre justice. 
Quatorze embarcations Hydro 350 sont à l’œuvre dans les eaux du Lac Saint-Louis. Quelques nouveaux venus ont épaté, comme Leroux, Kaddatz et Danny Léger du H-666 Charpentek qui se sont qualifiés pour la finale. Léger a cependant été contraint à l’abandon.
Ford vs Honda
On retrouvait 10 embarcations 2,5 litres et Formule 2500 à Beauharnois. Du groupe, Tommy Shannon du F-4 Pièces d’auto Valleyfield était l’un des pilotes qui mettaient à l’épreuve le nouveau moteur Honda. Un engin expérimental qui a visiblement fait ses preuves rapidement. Il a été le plus vite en qualification et n’est été d’une pénalité, il aurait été parfait avant la finale.
La finale qui regroupait les deux classes a été remportée par Frédéric Couturier. Il a été patient dans sa nouvelle coque toujours propulsée par un conventionnel moteur Ford. Tour après tour, il gagnait du terrain sur Shannon. Il l’a coiffé au fil d’arrivée avec une belle poussée d’accélération. «J’ai toujours préféré des réglages pour les courbes, on a travaillé sur ce côté-là, a-t-il dit au terme de la journée. Avec un parcours comme ici avec une grande courbe, une plus petite et de longs droits, j’étais à l’aise. »
En finale, il était mal synchronisé au départ. Si bien qu’il a dû appuyer fort sur l’accélérateur pour remonter le groupe. Nicolas Rousse, dans le S-29 Maverick d’Alex Tremblay, a terminé troisième, lui qui a été pénalisé pour avoir volé le départ.
Simon Fortin dans le S-199 Fortin Motorsport a remporté une qualification à Beauharnois. Il est l’un des trois pilotes qui n’ont pas complété les cinq tours de la finale. Les autres sont Guillaume Charette dans le F-44 Wave Dancer et Stéphanie Blain dans le S-757 Canada Girl.
Lecompte seul en Grand Prix
Tristesse et désolation en début de journée alors que Yannick Léger a été incapable de mettre le bateau à l’eau. En essai, des algues ont provoqué le bris d’un piston. Les pièces n’ont pu arriver à temps si bien que le GP-21 Supernova est limité à une présentation près des gradins.
Marc Lecompte dans le GP-104 Miss Cléopâtre est donc le seul représentant de la classe à Beauharnois. Il a procédé à quelques essais, réalisant un tour rapide en 42,28 secondes à bord de la machine qui peut développer 1300 forces de moteur.
Les Can-Am ont été deux fois à l’eau. Dominic Cournoyer dans le CA-99 Heartbeat et Sébastien Leboeuf dans le CA-122 Haute Tension ont mérité les victoires en qualifications.
L’action reprend demain à 10 h au parc Bourcier. Aucun billet n’est vendu sur place mais on peut toujours se les procurer en ligne.
 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous