Anna Laberge, infirmière et sage-femme

le samedi 26 août 2023
Modifié à

Anna Laberge (Photo : Tirée du livre Anna-Laberge, une sage-femme et son époque)

Anna Laberge naît le 8 février 1884 à Beauharnois. La jeune fille fait ses études primaires et secondaires au couvent local. Alors qu’elle a neuf ans, son père meurt noyé dans le canal de Beauharnois.

Dès l’âge de 18 ans, elle devient enseignante pour la commission scolaire Saint-Clément. En 1911, son frère Albert, qui est atteint de la fièvre typhoïde, requiert ses soins. Cet événement l’incite à poursuivre des études dans le milieu de la santé. En 1913, elle entreprend une formation de sage-femme auprès de sœurs de la Miséricorde. La rareté des infirmières francophones l’amène à se déplacer partout au Québec.

En 1928, âgée de 44 ans, elle met fin à sa carrière pour prendre soin de sa mère malade et vieillissante.

En 1988, le nouveau centre hospitalier de Châteauguay est inauguré et portera le nom d’Hôpital Anna-Laberge.

L’Hôpital Anna-Laberge à Châteauguay. (Photo : Le Soleil - Archives)

 

Anna Laberge was born on February 8, 1884 in Beauharnois. When she was nine, her father drowned in the Beauharnois Canal.

In 1911, her brother Albert, suffering from typhoid fever, required her care. This event prompted her to pursue studies in the health field. In 1913, she began training as a midwife with the Sisters of Misericorde.

The scarcity of French-speaking nurses led her to travel all over the Quebec Province.

In 1923, she contracted tuberculosis, forcing her to spend several months in a sanatorium in the Laurentides. With the disease having long-term repercussions, Anna had to reorient herself as a laboratory technician.
 

(Source : Maison LePailleur)

Communications récentes