CEZinc prête à contribuer à la vaccination contre la COVID-19

Éric Tremblay
CEZinc prête à contribuer à la vaccination contre la COVID-19
(Photo : Archives - Gravité Média)

CEZinc et ses partenaires ont soumis leur candidature afin de diriger une clinique de vaccination. Ils s’engagent à administrer jusqu’à 15 000 doses dans la région. Un «effort de guerre» pour lequel ils sont prêts à investir 250 000 $.

«Nous serions très heureux de pouvoir contribuer avec nos partenaires à l’effort de guerre, a confirmé Jean-François Gagnon, directeur des ressources humaines chez CEZinc et responsable de cette initiative. La vaccination est un travail colossal et nous avons à cœur que notre population soit vaccinée au plus vite. »

CEZinc a répondu à la demande du gouvernement qui cherchait des entreprises pour aider à l’immunisation de la communauté. Le plus important employeur privé de Valleyfield est déjà accrédité pour la vaccination depuis 30 ans, notamment pour combattre la grippe.

Glencore, le Collège de Valleyfield et le Centre de services scolaire de la Vallée-des-Tisserands sont les partenaires qui s’ajoutent à l’opération.

Le directeur des ressources humaines à l’usine CEZinc, Jean-François Gagnon.

«On a travaillé avec Dominique Pilon [directeur de la campagne de vaccination en Montérégie-Ouest et notre projet semble correspondre aux besoins de notre région, ajoute M. Gagnon. On va avoir notre confirmation le 5 avril. Si notre candidature est acceptée, on va livrer la marchandise.»

Il s’agirait du premier, voire même du seul groupe en Montérégie, à avoir signifié son intérêt dans le projet de vaccination.

16 semaines et 15 000 doses

La proposition du groupe mené par CEZinc s’engage à maintenir une clinique pendant 16 semaines. On pourrait y administrer 180 doses par jour; un minimum de 15 000 doses au terme de l’opération. Celle-ci pourrait s’ouvrir aussi tôt qu’au début du mois de mai lorsque le gouvernement ouvrira la vaccination en général. Bien entendu l’ordre de priorité établi sera respecté.

«La Santé publique nous a demandé d’inclure dans notre projet de vacciner les gens de Valleyfield et des environs qui travaillent dans les entreprises et qui ont certaines contraintes quant à leur horaire de travail, informe Jean-François Gagnon. On regarde aussi pour réserver des plages la fin de semaine pour les enseignants. C’est aussi une clinique ouverte à la population; les employés de CEZinc et des partenaires seront vaccinés en même temps que la population.»

En recrutement

Entre 15 et 20 personnes seront employées par cette clinique. Jean-François Gagnon doit recruter une équipe à l’extérieur du réseau public pour ne pas interférer avec les cliniques déjà en place. Il indique qu’elle en sera une de haut standard.

Déjà comme pilier, il peut compter sur le gynécologue à la retraite, Dr Michel Paquin, qui lui a confirmé sa disponibilité.

«On est emballé par le travail d’équipe pour contribuer à la vaccination, souligne M. Gagnon. C’est un beau projet mobilisateur auquel chacun des partenaires amène son expertise. »

Les gens qualifiés et intéressés à faire partie de l’équipe peuvent soumettre leur candidature à Jean-François Gagnon au jean-francois.gagnon@glencore.ca.

Le lieu de la clinique n’est pas déterminé. Mais celle-ci pourrait être déployée au Collège ou dans l’un des édifices du CSSVT qui sont dotés d’une capacité d’accueil et d’un stationnement adéquat.

Tous ses efforts vont commander un investissement de plus de 250 000 $. CEZinc et Glencore se sont engagés à assumer les 2/3 du budget. L’autre portion pourrait être défrayée par différents collaborateurs via une contribution volontaire.

Mais la population n’aura pas à payer, alors que la vaccination sera gratuite.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires