Courir, courir, courir

Par Patricia Blackburn
Courir, courir, courir
Le coureur Sébastien Hamel Bourdeau

C’est à travers la course à pied que l’athlète multi-sports châteauguois Sébastien Hamel Bourdeau a trouvé sa voie.

Même s’il est un grand sportif depuis toujours, les premières sueurs de l’entraînement ont bordé son front en 2012, alors qu’il joignait les Monarques de Châteauguay, une équipe qui réunit plusieurs athlètes présentant une déficience intellectuelle. Avec eux, il a pris et prendra encore part à différentes compétitions tenues dans le cadre du mouvement des Olympiques spéciaux (actif dans 170 pays).

Lors des derniers championnats provinciaux des Jeux spéciaux, qui se sont déroulés à Lévis en mars, il a décroché trois médailles d’or et une de bronze (10km, 5 km, relais 4X100m et 1 600m, respectivement) dans la discipline de la raquette.

Ces olympiques le forcent à performer dans plusieurs disciplines, qui vont, selon les saisons, de la raquette au hockey intérieur, de la balle molle au basketball, et du soccer jusqu’à l’athlétisme.

C’est toutefois pour cette dernière discipline qu’il a un coup de cœur, plus précisément pour la course à pied. «La course m’a permis de gagner beaucoup de confiance en moi. C’est différent des sports d’équipe, car la réussite ne repose que sur mes épaules. Disons que sur le plan personnel, c’est le sport qui m’apporte le plus de satisfaction», confie-t-il.

L’un de ses souhaits est de participer aux Championnats mondiaux en Autriche en 2017. Pour ce faire, il doit d’abord être sélectionné pour participer aux Championnats nationaux, un verdict qu’il attend avec impatience.

Vers un premier marathon
Âgé de 21 ans, le jeune homme est atteint d’un Trouble envahissant du développement (TED) léger, qui ne l’empêche pas de se mesurer aux meilleurs coureurs de sa catégorie. Car en parallèles des Jeux spéciaux, il raffole des compétitions de courses à pied. «Je n’ai pas de voiture, alors si la compétition est accessible en transport en commun, je m’y inscris», dit celui qui se décrit comme quelqu’un de très compétitif.

Ses souliers de course ne portent pourtant encore l’empreinte que de deux années d’entraînement sérieux. Ce n’est donc qu’un début pour cet athlète qui aspire à un  premier marathon.

Avant, il compte participer à quelques courses, dont le 30km de Lassalle au début juin. Ceci lui servira de test pour savoir s’il est prêt, physiquement, à courir sur une distance de longue haleine, soit les 42,2km  d’un marathon.

Son temps moyen sur 5km se situe actuellement à 19 minutes.

 

Derniers résultats:

1h, 30 min, 25s

Temps obtenu au 21.1 km de la course Au Rythme de nos foulées, à Châteauguay le 10 mai, qui lui a valu la 8e place globale sur un total de 230 participants, et la première place dans sa catégorie 20-29 ans.

1h, 02min, 50s

Temps obtenu au 15 km de la course du MEC, tenue à Longueuil le 19 avril , qui lui a valu le  11e rang sur 162.

19min, 03s

Temps obtenu au 5km de la course pour l’autisme de Candiac le 26 avril, qui lui a valu le 2e rang sur 316.
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de