COVID-19 : amendes de 1000 $ à 6000 $ possibles rappelle la police de Châteauguay

Par Michel Thibault
COVID-19 : amendes de 1000 $ à 6000 $ possibles rappelle la police de Châteauguay
Le SPC se joint au mouvement #çavabienaller. Les enfants des policiers et des policières ont fait chez eux des dessins d’arcs-en-ciel pour apposer sur les fenêtres du poste de police à Châteauguay. (Photo : Gracieuseté)

Le Service de police de Châteauguay (SPC)  invite les citoyens à collaborer en respectant les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement du Québec.

Depuis le 13 mars, le protocole de prise d’appels prévoit des questions supplémentaires portant sur la santé : – Il est primordial que les citoyens soient honnêtes dans leurs réponses.

« Il est important de se conformer aux mesures imposées qui évoluent de jour en jour. Ces dispositions exceptionnelles interdisent notamment tout rassemblement intérieur ou extérieur, sauf exception. Notamment, les policiers ont déjà intervenu pour faire respecter la distanciation sociale », indique le service dans un communiqué.

Le SPC dit préconiser une approche basée sur l’information et la sensibilisation de la population. Les personnes qui persistent à violer les règles s’exposent à des amendes.

Le SPC précise :

 L’objectif est de renforcer les messages du gouvernement et de favoriser la collaboration des citoyens.
 Bien que le SPC privilégie une approche communautaire de persuasion, les policiers ont toute l’autorité pour prendre des mesures coercitives advenant un refus de collaboration.
 Des amendes pourraient être imposées aux personnes qui ne collaborent pas. Une disposition de la Loi sur la santé publique permet aux policiers de donner des contraventions pouvant varier de 1 000 $ à 6 000 $.

À lire aussi : De l’aide 24/7 pour les personnes en détresse

Surveillance du territoire

Le SPC informe avoir intensifié sa surveillance aux endroits d’intérêt et d’affluence.

« Pour le moment, les ressources régulières suffisent au besoin. Le SPC suit l’évolution de la situation d’heure en heure et réaffectera ses ressources en cas de besoin. Les opérations policières régulières se poursuivent », fait part le communiqué

Section sociocommunautaire

La section sociocommunautaire dit garder un contact étroit avec ses différents partenaires, les organismes communautaires, épiceries, pharmacies et résidences pour personnes âgées. « Cela permet d’avoir un portrait réel de la situation et de travailler en partenariat. Appel à la vigilance des citoyens Les citoyens sont invités à communiquer plus régulièrement avec leurs proches pour s’assurer de leur bien-être sans se déplacer. En cas d’inquiétude, veuillez communiquer avec le Service de police. »

#çavabienaller

Le SPC se joint au mouvement #çavabienaller. « Les enfants des policiers et des policières ont fait à leur domicile des dessins d’arcs-en-ciel pour apposer sur les fenêtres du poste de police à Châteauguay », précise le SPC.

Des dessins des enfants des policiers affichés au porte de police. (Photo gracieuseté)
Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
0 Comment authors
Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
trackback

[…] À lire aussi : Passer outre aux consignes sur la distanciation sociale peut coûter cher […]