COVID-19: deux éclosions à l’Hôpital du Suroît

Éric Tremblay
COVID-19: deux éclosions à l’Hôpital du Suroît
L'Hôpital du Suroît à Valleyfield. (Photo : Archives)

L’Hôpital du Suroît à Salaberry-de-Valleyfield doit composer avec deux éclosions qui affligent près de 50 personnes. 

Depuis le début des éclosions, à la fin du mois de décembre, 35 usagers et 13 travailleurs de la santé ont reçu un diagnostic positif à la COVID. «L’équipe de la prévention et contrôle des infections est déployée et des enquêtes épidémiologiques sont en cours, a répondu le CISSSMO. La situation est suivie de près. On assure l’application rigoureuse de toutes les mesures de prévention et contrôle des infections. Des dépistages des patients et des employés unités touchées ont lieu régulièrement.»

Les patients positifs sont transférés dans les unités chaudes dédiées situées à l’Hôpital Anna-Laberge (30 lits et 5 lits de soins intensifs), à l’Hôpital du Suroît (15 lits) ou ailleurs dans le réseau de la santé.

Complexe temporaire

La pandémie engendre des impacts sur l’ouverture du complexe temporaire construit au cours de la dernière année. La pression est notamment importante sur la main-d’oeuvre. «En raison notamment du délestage et de la pénurie de main-d’œuvre, nous avons dû revoir l’échéancier initial en lien avec l’ouverture du complexe temporaire de l’Hôpital du Suroît qui sera retardée de quelques semaines, a laissé savoir le CISSSMO. Cependant, une planification est en cours pour une ouverture plus rapide au cas où la demande en lits COVID-19 le nécessiterait. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires