De l’aide pouvant aller jusqu’à 15 000 $ pour les restaurants en zone rouge

Par Mario Pitre
De l’aide pouvant aller jusqu’à 15 000 $ pour les restaurants en zone rouge
Le premier ministre François Legault et le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, ont annoncé les mesures offertes aux propriétaires de restaurants et bars. (Photo : Capture d'écran)

Le gouvernement du Québec a annoncé un plan d’aide de 90 M$ à 100 M$ pour venir en aide aux propriétaires de restaurants et bars situés en zone rouge, afin de les aider à passer à travers le prochain mois.

Cette aide prendra la forme d’un soutien pouvant aller jusqu’à 15 000 $ par mois et par établissement situé en zone rouge, pour les aider à assumer 80 % des taxes municipales-scolaires, loyer, intérêts sur les prêts hypothécaires, électricité-gaz, les assurances, les frais de télécommunication, de même que les permis et frais d’association, a indiqué le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon.

Le ministre évalue à environ 12 000 le nombre d’entreprises qui risquent de fermer totalement ou partiellement en raison de la situation pandémique qui prévaut.

Pour les besoins estimés à plus de 50 000 $ par les entreprises, celles-ci devront s’adresser à Investissement-Québec, alors que les autres devront passer par leur MRC. « On va collaborer avec les MRC pour le traitement des demandes des petites entreprises », a signifié le ministre Fitzgibbon.

Annonce bien accueillie

Déjà, l’organisme Restaurants Canada, qui regroupe plus de 6000 membres au Québec, accueille favorablement cette annonce.

« Le gouvernement du Québec a entendu le secteur de la restauration et il a agi afin de fournir une aide de court-terme adéquate. Nous espérons que les fermetures en zones rouges se limitent au 28 jours actuellement prévus. Ces fermetures sont dévastatrices mais les mesures présentées aujourd’hui permettront à des centaines de restaurateurs de survivre le temps d’avoir le droit de rouvrir », a mentionné David Lefebvre, vice-président aux Affaires fédérales et pour le Québec chez Restaurants Canada.

« Toutefois, si l’interdiction de certaines activités devait se poursuivre au-delà du début novembre, des aides additionnelles devraient être mises en place », a précisé David Lefebvre.

M. Fitzgibbon a fait savoir que d’autres mesures seront annoncées ce vendredi pour venir en aide aux entreprises culturelles.

CHSLD sous contrôle

Pour sa part, le premier ministre François Legault a rappelé que cela fait aujourd’hui deux ans qu’il avait été élu à cette fonction. «Personne ne m’avait dit que j’étais pour affronter la pire crise de santé publique des dernières années», a-t-il lancé, en remerciant les Québécois pour leur confiance.

Il a aussi fait le point sur certaines situations reliées à la pandémie, en précisant que la situation était sous contrôle dans les CHSLD et résidences privées pour aînés, avec 287 cas signalés, « ce qui n’a rien à voir avec les 7000-8000 cas enregistrés le printemps dernier.»

Il a aussi admis la lenteur dénotée dans l’analyse de tests, dont les résultats arrivent souvent après plusieurs jours. Des efforts seront portés dans les laboratoires afin d’accélérer le processus.

Les autorités estiment par ailleurs que le port obligatoire du masque n’est pas encore nécessaire dans les écoles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires