De service temporaire à permanent : les Marmitons de Mercier volent de leurs propres ailes

Marie-Josée Bétournay-collaboration spéciale
De service temporaire à permanent : les Marmitons de Mercier volent de leurs propres ailes
Le mardi 20 octobre, des bénévoles s’activaient à la cuisine des Marmitons de Mercier. (Photo : Gracieuseté)

Les Marmitons de Mercier, dans la ville du même nom, volent de leurs propres ailes depuis la mi-septembre. Le nom de l’organisme, créé au début de la pandémie de la COVID-19 par  la Ville de Mercier, est  désormais un organisme sans but lucratif.

Le service temporaire de préparation et de livraison de repas se veut permanent. «Il y a des gens qui ont des besoins et le milieu est prêt à aider», explique Serge St-Laurent, président de l’organisme à but non lucratif.

Les Marmitons de Mercier, qui desservaient les résidents de Mercier confinés ou sans emploi, ont élargi leur service aux personnes nécessitant une aide alimentaire temporaire ou permanente. «Nous pouvons aider les familles qui se tournent vers la paroisse, les aidants naturels, les personnes souffrant d’une dépression, énumère M. St-Laurent. Nous sommes ouverts à toute demande justifiant une aide.» Les Marmitons de Mercier concoctent également des repas froids à une dizaine d’élèves et des collations, à davantage de jeunes, des écoles primaires Saint-René et des Bons-Vents à Mercier.

Don conjoint de 10 000 $

Les Marmitons de Mercier s’approvisionnent principalement auprès de la banque alimentaire Moisson Rive-Sud à Boucherville. Plusieurs entrepreneurs de la région offrent un soutien financier ou matériel pour soutenir l’organisme, dont le budget annuel devrait osciller autour de 60 000 $ à 70 000 $, selon M. St-Laurent.

En octobre, Les Marmitons de Mercier ont reçu un don conjoint de 10 000 $ de la Ville de Mercier, du Syndicat des pompiers du Québec, section de la Ville de Mercier, et du directeur sécurité incendie de la Ville.

Depuis sa fondation en mars, les Marmitons de Mercier ont préparé plus de 18 000 repas. Au total, une vingtaine de bénévoles mitonnent chaque semaine près de 350 plats et assurent leur livraison aux bénéficiaires. Les bénévoles sont au fourneau les mardis et livrent les repas les lundis, mercredis et vendredis. L’organisme loge dans les locaux des Salles du boisé à Mercier.

Le président de l’organisme, Serge St-Laurent, au centre, a accepté le chèque des mains du président du Syndicat, Alexandre Bergeron-Vallée, du directeur sécurité incendie, Éric Steingue, de la mairesse, Lise Michaud, et du directeur général de la Ville, René Chalifoux. (Photo : Ville de Mercier)

À lire aussi : Plus de 1000 repas livrés pour les Marmitons de Mercier

Les Marmitons de Mercier reçoivent un don substantiel de Desjardins

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires