Pas de subvention pour une piscine intérieure : deux maires mécontents

Par Michel Thibault
Pas de subvention pour une piscine intérieure : deux maires mécontents

(English follows) Le maire Pierre-Paul Routhier a annoncé dans une vidéo jeudi que la subvention de 7,5 M $ demandée pour réaliser un complexe aquatique intérieur à Châteauguay n’avait pas été accordée. 

La décision l’a outré tout comme son homologue de Beauharnois Bruno Tremblay, partenaire dans le projet.

«Il est certain que le projet de piscine va être reporté jusqu’à ce qu’un autre programme puisse être ouvert. Et jusqu’à ce que nous puissions évaluer correctement les critères que le gouvernement met en place pour évaluer les projets. Je trouve que c’est inacceptable d’avoir reçu zéro. Si au moins on nous avait offert 100 $, on aurait pu dire qu’on a été considéré», exprime Pierre-Paul Routhier dans sa vidéo diffusée sur Facebook.

Pierre-Paul Routhier annonce la subvention accordée.

Le maire enchaîne en disant «nous avons ici dix doigts, comme tout le monde nous sommes capables de faire plein de choses avec ces doigts-là, nous sommes même capables de faire un X sur un bulletin électoral», faisant allusion aux élections provinciales du 1er octobre.

Pour l’instant, a indiqué le maire, la Ville poursuivra avec le Polydium. La piscine du centre en question est désuète et le projet visait à la remplacer.

Tremblay «fort déçu»

«On est fort, fort déçus. On ne comprend pas comment le gouvernement a pu évaluer ce projet-là», a réagi de son côté Bruno Tremblay. Le maire de Beauharnois a rappelé que les deux villes avaient réalisé la première phase de leur projet commun, un soccerplex et un complexe aquatique extérieur au coût estimé de 25 M $ sans subvention, mis à part un octroi de 500 000 $ du fédéral. «On n’a pas siphonné le système. Je pense qu’on méritait l’argent. Surtout qu’on est deux municipalités», a-t-il fait valoir.

Le complexe intérieur était un projet commun à Châteauguay et Beauharnois qui devait voir le jour par l’entremise de la Régie Beau-Château, tout comme le sportplex et le complexe aquatique extérieur. Le coût estimé était de 20 M $, réparti entre les deux villes à raison de 15,8 M $ à Châteauguay et 4,2 M $ à Beauharnois.

Ailleurs au Québec, plusieurs villes ont obtenu des subventions pour des piscines intérieures en 2017. Entre autres, Saint-Constant a obtenu 4,2 M $ de chaque gouvernement pour un centre aquatique évalué à 12,5 M $.

Bruno Tremblay

No subsidy for indoor swimming pool

Michel Thibault  Translation Dan Rosenburg

mthibault@gravitemedia.com

Mayor Pierre-Paul Routhier announced in a video last Thursday that the $7.5 million subsidy requested to build an indoor aquatic complex in Chateauguay has not been granted.  

The decision infuriated him, as well as his Beauharnois counterpart Bruno Tremblay, his partner in the project.

‘’It is certain that the swimming pool project will be postponed until another program can be opened,’’ Routhier explained in a video broadcast on Facebook. ‘’And until we can correctly evaluate the criteria that the government puts in place to evaluate projects. ‘’I find that it is unacceptable to have received zero dollars. If at least they had offered us $100, we would have been able to say that they considered it.’’

The Mayor continues by saying ‘’we have ten fingers here, the same as everyone else. We are capable of doing all kinds of things with these fingers. We are even capable of putting an X on a voting slip,’’ he said in a reference to the provincial elections scheduled for October 1.

For now, the Mayor indicated, the City will continue on with the Polydium. The pool of that centre in question is obsolete and the project was seeking to replace it.

Tremblay dismayed

’’We are very, very disappointed,’’ the Beauharnois Mayor said. ‘’ We do not understand how the government could evaluate that project the way it did.’’ Tremblay reminded that the two cities had produced the first phase of their common project, a soccerplex and an outdoor aquatic complex at an estimated cost of $25 million without a grant, apart from a $500,000 federal subsidy. ‘’We did not siphon money from the system. I think we deserved some money, especially since we are two municipalities,’’ he noted.

The indoor complex was a common project for Chateauguay and Beauharnois which was supposed to exist through the intervention of the Beau-Château Board, as is the sportplex and the outdoor aquatic complex. The estimated cost was $20 million, split between the two cities in the amount of $15.8 million for Chateauguay and $4.2 million for Beauharnois.

Elsewhere in Quebec, several towns received grants for indoor pools in 2017. Among others, St. Constant acquired $4.2 million from each level of government for an aquatic centre evaluated at $12.5 million.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Louise Lapointe Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Louise Lapointe
Guest
Louise Lapointe

Faudrait demander a mme Nathalie Simon ex-mairesse qui a fait toutes les negos pour ce complexe en nous bourrant les oreilles d’aplomb et a quel prix!