Actualités

Demande de subvention déposée pour le complexe aquatique intérieur à Châteauguay

vendredi le 21 février 2020
Modifié à 14 h 24 min le 20 février 2020
Par Michel Thibault
La Régie Beau-Château a déposé, le 20 février, sa demande de subvention pour concrétiser le complexe aquatique intérieur projeté à Châteauguay dans le cadre d’un partenariat avec Beauharnois. Le coût de l’installation est estimé à 22 M $. Une aide financière de 14 M $ représentant 67% de la facture est demandée dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) offert conjointement par Québec et Ottawa. Le complexe comprendrait un bassin sportif avec trois tremplins, un bassin récréatif avec une rivière, une plage et des jeux d’eau ainsi qu’un bassin pour les activités d’aquaforme. Une salle d’entraînement, des vestiaires, des salles d’aérobie et danse ainsi qu’une salle multifonctionnelle figurent également dans les plans. La capacité serait de 500 baigneurs de tout âge. «Cette nouvelle offre permettra la tenue de compétitions sportives de calibre régional et offrira une diversité d’activités pour toutes les clientèles; enfants, parents/enfants, 65 ans et plus», fait part Joëlle Éthier, directrice générale de la Régie Beau-Château. «Ces installations répondent au besoin exprimé depuis plusieurs années par les associations sportives de la région», souligne-t-elle. [caption id="attachment_76440" align="alignnone" width="1009"] Le plan préliminaire réalisé par Massicote, Dignard, Taillefer, Patenaude, Atelier d'architecture.[/caption] Annexé au Sportplex Le centre aquatique sera annexé au Sportplex déjà réalisé par la Régie boulevard Brisebois à Châteauguay. Il s’agit de la troisième infrastructure que les villes de Châteauguay et Beauharnois veulent bâtir ensemble. La première a été un complexe aquatique extérieur déjà aménagé à Beauharnois. Les villes se partagent la facture au pro rata de leur population, soit 79 % pour Châteauguay et 21 % pour Beauharnois. Le complexe aquatique intérieur ne verra pas le jour sans subvention, précise Joëlle Éthier. Plusieurs institutions et organisations appuient la demande de subvention pour réaliser le nouveau complexe. Une réponse est attendue à la fin de l’été. Au cas où ce projet ne serait pas retenu, une demande de subvention a également été formulée pour mettre à niveau le centre sportif Polydium dont la piscine intérieure est désuète et ne répond plus au besoin.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous