Démolition d’immeubles au centre-ville de Beauharnois

Par Michel Thibault
Démolition d’immeubles au centre-ville de Beauharnois
Démolition d'immeubles à Beauharnois. (Photo : Michel Thibault)

La métamorphose d’une partie du centre-ville de Beauharnois s’est enclenchée mercredi à Beauharnois.

Deux pelles mécaniques ont entrepris la démolition des immeubles portant les adresses civiques 69 à 87 de la rue Saint-Laurent. Les anciens bars Uppercutz et Singapour disparaissent notamment du décor.

Les édifices feront place à des condos planifiés depuis quelques années par le Groupe Lobato. Les unités d’habitation se retrouveront tout près du lac Saint-Louis et au cœur de la municipalité. Leur réalisation dépendait du développement d’une marina à proximité, avait fait part l’ancien maire Claude Haineault. La municipalité se charge de concrétiser la marina en question. La capitainerie est en chantier et il reste à compléter des aménagements pour sécuriser l’espace des quais.

L’opération de démolition devrait durer une semaine. Une partie de la rue Saint-Laurent est fermée durant les travaux.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
André Le Breton Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
André Le Breton
Guest
André Le Breton

Une autre page viens de se tourner pour la ville où je suis né. Moi qui suis un grand nostalgique , je me souviens quand cette rue , la rue St-Laurent , était LÀ rue principale où se passait l’action. Les restos, les hôtels et plusieurs commerce. Qui de ceux de ma génération aurait pu prédire cette triste fin

André Le Breton
Guest
André Le Breton

Une autre page viens de se tourner pour la ville où je suis né. Moi qui suis un grand nostalgique, je me souviens quand cette rue, la rue St-Laurent était LÀ rue principale où se passait l’action. Les restos, les hôtels et plusieurs commerces.Qui de ceux de ma génération aurait pu prédire cette triste fin ?