Des barils liés à des tests de sol à Châteauguay

Des barils liés à des tests de sol à Châteauguay

Un baril qui a mobilisé pompiers et policiers le dimanche 31 janvier à Châteauguay.

D’imposants barils liés à des tests de sol ont mobilisé pompiers et policiers dimanche après-midi à Châteauguay.

Au départ, les autorités ignoraient de quoi il en retournait lorsque la présence d’un gros contenant de métal blanc a été signalée en bordure du boulevard D’Anjou à la hauteur du numéro civique 86 de la pharmacie Familiprix.

Une étiquette sur le baril faisait état de glycérine mais ce n’était pas le cas. «À l’intérieur, il semblait y avoir du liquide et du solide. On s’est rendu compte qu’il y avait six autres barils dans le secteur», a indiqué le chef aux opérations Richard Perras du Service de sécurité incendie de Châteauguay.

Vérifications faites auprès des commerces du voisinage, il s’est avéré que les barils appartenaient à un sous-traitant de Sobeys dont le marché IGA à proximité est en rénovations, a fait part M. Perras. Les barils devaient ainsi contenir de la terre à la suite d’analyses du sol. Ils ont été inspectés pour s’assurer qu’ils ne présentaient aucun danger et devaient disparaître du décor, selon le chef aux opérations.

Commenter cet article

avatar