Des broussailles fauchées ont limité les dommages d’un feu

Par Simon Deschamps
Des broussailles fauchées ont limité les dommages d’un feu
@BV:Un pompier combat les restes d’un feu de broussailles qui a fait rage boulevard Albert-Einstein et rue Laramée.. (Photo : Gabor Domonkos)

À la suite d’un feu de broussailles en 2016 dans le secteur de la rue Laramée à Châteauguay, qui avait endommagé quelques propriétés, la Municipalité avait décidé de couper les herbages de façon préventive à proximité des résidences du secteur. La mesure a été efficace.

Un feu a pris dans les herbes le samedi 11 mai en fin d’après-midi à l’angle du boulevard Albert-Einstein et de  la rue Laramée. Un immense panache de fumée était visible à des kilomètres à la ronde.

« À notre arrivée sur les lieux, notre premier élément était la protection des résidences et ensuite l’extinction des flammes », a expliqué Patrice Greer, chef aux opérations au Service de sécurité incendie de Châteauguay.

Les dommages ont été limités. Aucune résidence n’a été touchée. Ce ne sont que des quenouilles qui ont brûlé, a-t-il indiqué.

Les dommages du feu de broussailles rue Laramée en avril 2016. ( Photo: Archives)

En 2016, des clôtures avaient été léchées par les flammes. Cabanons et maison avaient vu leur revêtement fondre sous l’effet de la chaleur.

À l’époque, le directeur du Service de sécurité incendie de Châteauguay Michel Lussier avait expliqué au Soleil de Châteauguay que «la broussaille qui se trouve à proximité des maisons sera coupée au ras du sol, mais que ce ne sera pas tout le champ qui sera entretenu puisqu’il s’agit d’un milieu humide protégé.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de