Des conseils aux parents pour soutenir leurs enfants en temps de COVID-19

Par Michel Thibault
Des conseils aux parents pour soutenir leurs enfants en temps de COVID-19
(Photo : Pixabay)

Organisme voué à la prévention de la violence envers les enfants, ESPACE Châteauguay est préoccupé par la crise de la COVID-19.

« Les enfants qui étaient déjà victimes de violence intrafamiliale avant le confinement, sont maintenant encore plus vulnérables. Les enfants qui eux, n’étaient pas victimes de violence de la part d’un membre de leur entourage proche, sont également plus vulnérables », observe l’organisme dans un communiqué.

ESPACE Châteauguay incite les  adultes à être attentifs à leur bien-être mais particulièrement à celui de leurs enfants.

« Comme adulte, nous avons du pouvoir sur les enfants et ce pouvoir utilisé de façon constructive permet de guider les enfants et de les aider à bien grandir. Dans un contexte de pandémie, où le quotidien des parents et des enfants est bouleversé, ce pouvoir peut s’avérer plus difficile à exercer. Pour plusieurs familles, la situation de confinement peut engendrer beaucoup de stress et il est possible que les gestes et les paroles d’un parent dépassent parfois son intention. Des comportements tels que de la tristesse, de l’irritabilité, de l’agressivité, de la colère subite ou encore de la violence peuvent se manifester », explique l’organisme.

Lorsque cela se produit, celui-ci conseille de » reconnaître que nous avons abusé de notre pouvoir et nous excuser, des gestes qui montrent à l’enfant qu’il est important pour nous et que nous le respectons ».

Règle des 3 R

Quand la colère monte, il est suggéré d’utiliser la règle des « 3 R »

 Reculer : Je suis en colère, je le nomme et je me retire.
 Respirer : Je réfléchis et je trouve un moyen d’exprimer ma colère de manière acceptable.
 Réagir : Une fois que je suis calme, je peux discuter, chercher et appliquer une solution.

Besoin d’attention

Dans le contexte, il est possible que des enfants présentent de nouveaux comportements difficiles, que le sommeil de certains soit perturbé et qu’ils requièrent plus d’attention, souligne Espace. Une attitude bienveillante et aimante est de mise. « C’est notre rôle d’adulte d’accorder l’attention nécessaire pour accompagner notre enfant : en lui offrant notre écoute, notre encouragement et notre aide. Par une présence active et chaleureuse: un clin d’oeil, un sourire, un baiser soufflé, en lui prodiguant des caresses qu’il aime et qui le rassurent; en passant du temps ensemble pour jouer, lire, dessiner et en appréciant ses bonnes actions, votre enfant se sentira entouré et en sécurité » fait part l’organisme. « Libérez-vous de certaines tâches à la maison et faites confiance à votre enfant! Selon vos capacités et celle de votre enfant, poursuivez ses apprentissages en lui donnant des responsabilités selon son âge. »

ESPACE suggère aussi : « Permettez-vous un peu de répit dans la gestion des conflits entre la fratrie. Vos enfants sont souvent en mesure de régler eux-mêmes leurs conflits. Reconnaître qu’ils sont capables de trouver leurs propres solutions peut développer leur autonomie, leur affirmation de soi et leur confiance. »

Les cinq « C » de la discipline

« Les enfants ont besoin d’encadrement comme à l’école ou à la garderie, cela les sécurise », souligne Espace Châteauguay.

Il propose de mettre en pratique les cinq « C » d’une bonne discipline. « Ce n’est pas une solution magique, mais cette façon de faire est un bon gage de succès! » assure-t-il. Il faut donc une règle :

 CLAIRE. Votre enfant doit pouvoir comprendre votre règle. Il la respectera plus facilement.
 CONCRÈTE. Rester simple et concret, en lui montrant ce que vous attendez de lui.
 CONSTANTE. Son application ne doit pas varier au gré des situations, de vos pulsions ou de vos humeurs. Limiter le nombre de règles aux choses vraiment importantes.
 COHÉRENTE. Éviter d’imposer à votre enfant des règles que vous n’appliquez pas.
 CONSÉQUENTE. À la différence de la punition, la conséquence de corriger et comprendre ses erreurs. Elle est logique et lui permet d’apprendre de nouveaux comportements qu’il appliquera dans d’autres situations.

Source : Responsabiliser son enfant, G. Duclos et M. Duclos, Les Éditions du CHU Sainte-Justine, 2005, 200p.

ESPACE Châteauguay exhorte les adultes à demander de l’aide s’ils réalisent qu’ils posent des gestes inadéquats à répétition ou graves. « ESPACE Châteauguay est là pour
soutenir les parents qui ressentent des difficultés personnelles ou sociales en leur offrant une écoute, des conseils ou des références à d’autres ressources. En tout temps, vous pouvez laisser un message au 450-692-5757, envoyer un courriel au programme.espace@espacechateauguay.com ou un message par la page Facebook Espace Chateauguay. Une membre de l’équipe de travail vous répondra en toute confidentialité. Voyez aussi nos vidéos sur Instagram et Facebook. »

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de