Actualités
Sports

Deux hockeyeuses de Mercier recrutées par le Cégep André-Laurendeau

mardi le 28 décembre 2021
Modifié à 23 h 06 min le 28 décembre 2021
Par Paula Dayan-Perez

pdayan-perez@gravitemedia.com

À gauche, la gardienne de but Alexane Laserra et à droite, l’attaquante Mégane St-Onge. (Photo : Gracieuseté Ray Sakauye et Matt Graham)

Deux jeunes hockeyeuses de Mercier ont été recrutées dans l’équipe Boomerang du Cégep André-Laurendeau. La gardienne de but Alexane Laserra et l’attaquante Mégane St-Onge joueront dans la l’équipe pour la saison 2022-2023.

Les coéquipières et amies jouent ensemble depuis cinq ans. Elles ont donné leurs premiers coups de patin à l’Association de hockey mineur de Mercier, où elles jouaient au départ avec les garçons, informe le père d’Alexane, Patrick Laserra. Elles ont par la suite continué leur développement chez les Warriors du Lac St-Louis M18 AAA, qui fait partie de la Ligue de Hockey d’Excellence du Québec.

Les Merciéroises poursuivront donc leur parcours côte à côte, dirigées par l’entraineur Philippe Trahan du Boomerang dès septembre 2022.

«J'ai vraiment hâte de pouvoir combiner à un niveau supérieur, ma passion pour le hockey à mes études collégiales et ce, dans un programme de hockey féminin réputé comme celui du Cégep André-Laurendeau», a exprimé Alexane, qui va présentement au Collège Héritage de Châteauguay. L’année prochaine, elle prévoit étudier en Sciences de la nature, profil Santé, au même cégep.

Mégane, élève de l’école secondaire Louis-Philippe-Paré à Châteauguay, se régale également de l’annonce. «Je suis très fière de mon parcours comme athlète. Je veux montrer aux jeunes hockeyeuses qu’avec les efforts, il est possible de réaliser ses rêves. Le hockey est ma passion et je vais continuer de donner mon maximum avec le Boomerang.» Elle souhaite poursuivre son parcours au collégial en Sciences de la nature, profil Sciences pures et appliquées.

Les deux filles se disent heureuses de retrouver leurs amies. Leur coéquipière des Warriors du Lac St-Louis, Marianne Brault, a aussi été recrutée par le Boomerang.

À lire aussi : Des filles de la région parmi l'élite du hockey féminin