Drone à la recherche de nids au pont Mercier

Drone à la recherche de nids au pont Mercier
Un faucon pèlerin capté dans un nichoir le 2 mars 2020 (Photo : PJCCI)

Un drone doit scruter la structure du pont Mercier ces jours-ci pour repérer des nids.

À lire aussi : Caméra dans un nid de faucon pèlerin au pont Mercier

L’opération est pilotée par le ministère des Transports du Québec. Elle vise à documenter et inventorier les espèces qui nichent dans la structure, et à quels endroits, informe le Conseil mohawk de Kahnawake sur son site internet.

L’un des objectifs est de protéger les nids durant les travaux touchant la structure du pont.

Faucon pèlerin (Gracieuseté, PJCCI)

Faucons pèlerins

Parmi les habitants à plumes connus du pont Mercier se trouve le faucon pèlerin. Pour son confort, des nichoirs fabriqués par des mains humaines lui sont proposés depuis 2002. Ponts Jacques-Cartier et Champlain Inc. (PJJCI) les installe avec l’organisme Services Environnementaux Faucon (SEF). Entre 2011 et 2019, 34 fauconneaux ont ainsi vu le jour entre le fleuve et le trafic, selon SEF.

Les deux partenaires ont installé en mars une caméra dans l’un des nids. Un premier spécimen a été capté le 2 mars, indique PJJCI sur son site internet.

« Restez vigilants, vous apercevrez probablement ces majestueux oiseaux au-dessus de nos structures, notamment dans le coin de l’Estacade du pont Champlain et des ponts Jacques-Cartier et Honoré-MercierN’oubliez pas de nous partager vos photos si vous en apercevez ! » fait part la société fédérale. 

« Les faucons ont l’habitude de nidifier sur les falaises et les piles du pont Honoré-Mercier ressemblent beaucoup à leur habitat naturel. C’est pourquoi nous avons fait installer des nids, à près de 30m de hauteur, pour leur permettre d’évoluer dans notre environnement.  » explique PJCCI.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires