Kathryn Spirit : échéancier respecté

Kathryn Spirit : échéancier respecté

Le Kathryn Spirit, en février 2017. (Photo: Le Soleil de Châteauguay archives)

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Le démantèlement du navire-cargo Kathryn Spirit, immobilisé dans le lac Saint-Louis à Beauharnois, devrait se terminer vers la fin août, rapporte Michel Plamondon, porte-parole de la Garde côtière canadienne.

La fin des travaux rejoint l’échéancier qui avait été fixé au plus tard le samedi 1er septembre.

Immobilisé depuis septembre 2011

Le Kathryn Spirit est immobilisé aux abords du lac Saint-Louis depuis septembre 2011; moment où le Groupe St-Pierre de Beauharnois en a fait l’acquisition afin de le démanteler et vendre le métal. Incapable d’obtenir l’autorisation de Québec et de la Ville de Beauharnois pour procéder aux opérations, le propriétaire a vendu le navire-cargo à une compagnie mexicaine qui s’engageait alors à le remorquer à l’étranger. Sans l’approbation des instances concernées, l’entreprise a abandonné le Kathryn Spirit. En 2016, Ottawa a accepté de retirer le navire à ses frais. Le Groupe St-Pierre s’est vu octroyer un premier contrat de 7,9 M $ pour ériger un batardeau afin de stabiliser l’épave, puis un second contrat de 11,1 M $ en octobre 2017 pour la démanteler.

 

Commenter cet article

avatar