Actualités
English stories

Étude: moins de caries pour les enfants de Châteauguay

mercredi le 24 avril 2019
Modifié à 11 h 41 min le 12 septembre 2019
Par Patricia Blackburn
(English follows) Les dents des enfants de Châteauguay ont été analysées dans le cadre d’une étude menée par le ministère de la Santé du Québec. Étude qui a pour objectif de déterminer les effets de la fluoration de l’eau potable sur la santé bucco-dentaire. La Ville de Châteauguay, qui fait partie des rares municipalités du Québec qui participent encore au programme de fluoration de l’eau potable prôné par le Ministère, a donc été incluse dans l’étude, dont les résultats sont encore sous embargo. Les conseillers municipaux et le maire de Châteauguay ont toutefois eu accès aux résultats préliminaires, qui indiqueraient, tel qu’ils l’ont révélé pendant la séance du conseil du 15 mars, que les enfants de Châteauguay ont 14% moins de caries que les enfants vivant dans des municipalités où l’eau n’est pas fluorée. Par contre, cette étude n’explore pas les autres effets potentiels de cette pratique sur la santé en général. À cet égard, la porte-parole du Ministère, Noémie Vanheuverzwijn, a indiqué au Journal qu’il y avait «plus de 65 années de recherches et d’expériences qui ont déterminé que l’ajout de fluor à l’eau potable n’était pas dangereux pour la santé». Cette affirmation est toutefois remise en question par des groupes anti-fluoration, qui font pression depuis plusieurs années sur la Ville de Châteauguay afin que celle-ci cesse cette pratique. À lire aussi: La fin de la fluoration de l'eau potable?

Fluoride study: less cavities for Chateauguay children

The teeth of Chateauguay children have been analyzed in the framework of a study conducted by the Quebec Health Ministry. It’s a study whose objective was to determine the effects of the fluoridation of water on buccal-dental health. The City of Chateauguay, which is part of the rare Quebec municipalities who still participate in the program of fluoridation of drinking water praised by the Ministry, has thus been included in the study, whose results are still under an embargo. The municipal councillors  and the Chateauguay Mayor have nevertheless had access to the preliminary results, which would indicate, such as they revealed at the City Council meeting of March 15, that the children of Chateauguay have 14% less cavities than the children living in some municipalities where the water is not fluoridated. On the other hand, this study does not explore the other potential effects of this practice on health in general. In this regard, Ministry spokesperson Noemie VanHeuverzwijn told Le Soleil that there were ‘’more than 65 years of research and experiences that determined that the addition of fluoride to the drinking water was not dangerous to health.’’ This affirmation is nevertheless put into question by anti-fluoridation groups who have been appyling pressure for several years on the City of Chateauguay so that this practice ceases. (Translation Dan Rosenburg)

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous