Futurs papas invités à manger comme une femme enceinte

Par Michel Thibault
Futurs papas invités à manger comme une femme enceinte
(Photo : Pixabay)

La Fondation Olo a lancé le 13 juin un défi aux futurs papas de manger comme une femme enceinte pendant 40 jours.

Le Défi du Papa ! vise à sensibiliser la population «à l’importance d’une saine alimentation pendant la grossesse et dès les premiers jours de vie de l’enfant». C’est aussi une initiative de l’organisme pour amasser des sous. Chaque participant doit amasser 500 $ en dons.

L’argent recueilli aide la Fondation à poursuivre sa mission de soutenir des femmes enceintes dans le besoin, notamment avec «des outils éducatifs et des conseils professionnels pour encourager trois comportements : bien manger, cuisiner et manger en famille». Des multivitamines et des coupons échangeables contre des aliments sont aussi offerts aux futures mamans épaulées.

« Le Défi du Papa, c’est une superbe occasion d’accompagner la femme pendant sa grossesse. Avec le don de 500 $, c’est aussi une belle manière d’aider un enfant à faire ses premiers pas dans la vie, en santé ! » explique Élise Boyer, directrice générale de la Fondation Olo.

«Pourquoi 40 jours? Pour faire un clin d’œil aux 40 semaines de grossesse, bien sûr. Au menu : beaucoup d’aliments sains, peu de caféine, attention à certains aliments crus ou non pasteurisés, et pas d’alcool. C’est le moment d’essayer toutes les combinaisons bizarres que vous avez toujours eu envie de tester. Bonjour la crème glacée aux cornichons !» fait part l’organisme dans un communiqué.

Un bébé sur six

Au Québec, un bébé sur six naît dans l’insécurité alimentaire, selon la fondation. « Or, une alimentation insuffisante ou inadéquate a un effet néfaste sur le développement de l’enfant et sur ses chances de réussite. C’est pourquoi la Fondation Olo accompagne déjà 15 000 femmes par année au Québec, dont plus de 1 300 en Montérégie, pour que le bébé naisse en santé et que la famille adopte de saines habitudes alimentaires. En plus d’améliorer la santé des enfants à la naissance, ce suivi favorise le développement d’un plus grand attachement parent-enfant et l’intégration durable de meilleures habitudes alimentaires au sein de la famille. Ces bénéfices agissent aussi sur la réussite scolaire de l’enfant et affectent son développement physique, psychologique, affectif et social.»

La Fondation Olo a aidé plus de 250 000 bébés à naître en meilleure santé au Québec depuis 1991. Les intéressés peuvent soutenir l’organisme à : don.fondationolo.ca

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de